Avis important : Vous pouvez recevoir des courriels frauduleux « l'hameçonnage » semblant d'être de Postes Canada

Vous consultez actuellement notre site de base. Ce site est conçu pour les connexions à bande passante étroite, les appareils mobiles et d'autres navigateurs.
Pour réafficher les graphiques et retourner au mode d'affichage standard, cliquez sur l'option Site standard.

Sauter la navigation

Bienvenue! Gagnez du temps! Inscrivez-vous | Utilisateurs inscrits: Ouvrez votre session

Pedro Da Silva

403544107- Feuillet de 16 timbres

Feuillet de 16 timbres

403544121- Pli Premier Jour officiel

Pli Premier Jour officiel
Pedro Da Silva

Date d'émission: Le 6 juin 2003

Article publié dans

En détail : les timbres du Canada (vol. XII no 2, avril - juin 2003)

Aux XVe et XVIe siècles, le Portugal a joué un rôle de premier plan dans l'exploration du Nouveau Monde. De nombreux navigateurs originaires de ce pays, dont Bartolomeu Dias, Vasco de Gama et Gaspar Corte Real, ont exploré des terres jusque-là inconnues des Européens. Ce sont ces expéditions qui ont amené Pedro da Silva, dit « le Portugais », à se lancer dans un voyage de découverte au Canada. Postes Canada rend hommage à Da Silva, premier courrier attitré de la Nouvelle-France, et souligne le 50e anniversaire de l'arrivée des premiers immigrants portugais au pays au moyen d'un timbre imprimé au tarif du régime intérieur (48 cents), proposé en feuillet de 16.

Le prince Henri le Navigateur
Au XVe siècle, le prince Henri le Navigateur fonda une école de navigation à Sagres, dans la région de l'Algarve. De cette institution sont sortis des explorateurs qui ont découvert la route des Indes, de l'Amérique du Sud, de l'Amérique du Nord et de l'Afrique. Il semblerait que Pedro da Silva, sans nul doute un marin chevronné, aurait étudié à une école de ce genre avant de s'embarquer pour la Nouvelle-France.

Un pionnier
On sait peu de choses de la vie de Da Silva au Portugal, sauf qu'il a quitté son pays avant 1673. Connu aussi sous le nom de Pierre da Sylva, il s'est marié en 1677 et a eu 14 enfants. Selon le recensement de 1681, il vivait avec sa famille à Beauport, où il travaillait comme messager. Il a déménagé ensuite au Sault-au-Matelot, dans la basse-ville de Québec, et s'est consacré au transport de marchandises. Comme il vivait tout près du Saint-Laurent, il avait facilement accès aux bateaux chargés de produits destinés à Québec et à d'autres localités de la colonie. On croit qu'il s'est acquis une réputation de bon transporteur de marchandises, de colis et de lettres en toute saison, même durant les hivers rigoureux.

Le premier courrier de la Nouvelle-France
Selon des documents de 1693, Da Silva touchait 20 sols (environ une livre) pour livrer un colis de Montréal à Québec. Le 23 décembre 1705, il a reçu une lettre de commission de Jacques Raudot, intendant de la Nouvelle-France, qui lui conférait le titre de « premier courrier » du Canada. Il a aussi reçu la permission de transporter des lettres de particuliers et d'en rapporter les réponses. Sa ponctualité, sa diligence et sa loyauté lui ont valu le privilège de devenir « messager régulier » de marchandises ainsi que de dépêches royales et du gouverneur général de la Nouvelle-France, entre Québec et Trois-Rivières ou Montréal.

Le motif du timbre
La vignette consacrée à Pedro da Silva, dont la conception graphique a été assurée par Clermont Malenfant, présente une image de Québec, réalisée d'après une gravure de P. Canot, exécutée vers 1760 et elle-même inspirée d'un dessin de Richard Short. Un magnifique sceau rouge du Conseil souverain de la Nouvelle-France, sur lequel sont gravées les armoiries du roi de France, symbolise l'avènement d'une nouvelle ère de communication et le caractère secret et confidentiel de la lettre manuscrite. Ornée d'extraits de la lettre de commission officielle de Jacques Raudot et de la signature de Da Silva, le motif du timbre comprend plusieurs éléments illustrant la fonction de ce dernier, en tant que premier messager en Nouvelle-France.

Consultez la sélection complète de produits, et obtenez de l'information sur les commandes et les taxes.

Données techniques

  • Valeur: 1 x 48¢
  • Conception: Clermont Malenfant
  • Format: 52 mm x 27,5 mm (horizontal)
  • Gomme: A.P.V.
  • Papier: Tullis Russell Coatings
  • Dentelure: 13+
  • Impression: Canadian Bank Note
  • Procédé d'impression: Lithographie en 6 couleurs
  • Marquage: Procédé général, sur les 4 cìtés
  • Tirage: 3 000 000

No de produit: 403544107

No de produit: 403544121