East Coast Lifestyle pour tous

5 minutes de lecture

Les modestes débuts d’East Coast Lifestyle

En 2013, Alex MacLean en était à sa troisième année d’études commerciales à l’Université Acadia de Wolfville, en Nouvelle-Écosse. Dans le cadre d’un cours avancé de création d’entreprise, il devait lancer un commerce éphémère.

Avec en poche 800 $ empruntés à son père, Alex a misé sur sa fierté pour la côte est et créé 30 chandails à capuchon qu’il a commencé à vendre à ses meilleurs amis.

Ce sont les modestes débuts d’East Coast Lifestyle (ECL; site en anglais seulement), une marque qui peut maintenant se vanter d’avoir 3 succursales, une solide plateforme de commerce en ligne et des ambassadeurs dans le monde entier, dont Ed Sheeran et Kenan Thompson.

Alex ne visait pas le cybercommerce international lorsqu’il a lancé son entreprise. Mais maintenant qu’il est le PDG d’une marque mondiale, il est fier du chemin parcouru.

Un homme porte un coton ouaté East Coast Lifestyle.

On entend plein de témoignages de gens qui ont engagé la conversation parce qu’ils portaient nos vêtements à des kilomètres de la côte atlantique. C’est agréable de rassembler les gens autour d’un emblème.

Alex MacLean

Bien plus que des cotons ouatés

En plus de proposer des chandails à capuchon, ECL offre maintenant des t-shirts, des tuques, des manteaux et plus encore. Même s’il œuvre dans le domaine de l’habillement, Alex MacLean ne considère pas ECL comme une entreprise de vêtements. Selon lui, ses clients aiment sa marque parce qu’elle leur permet d’afficher leur fierté de la côte est et de leurs origines tout en portant un vêtement de qualité.

Alex MacLean, fondateur d’East Coast Lifestyle, porte un chandail à capuchon de la marque.

Alex MacLean, fondateur d’East Coast Lifestyle.

On peut dire que cet engouement dépasse largement la côte atlantique. Les clients qui s’identifient aux valeurs fondamentales d’ECL viennent de partout dans le monde, notamment de Dublin, Tokyo et Sydney, en Australie.

Cinq ans de croissance

Les 30 premiers chandails à capuchon d’ECL sont vendus depuis belle lurette. Cinq ans plus tard, ECL engrange un chiffre d’affaires de plus de 10 millions de dollars, et :

  • 60 % des ventes au Canada sont réalisées dans les 3 boutiques physiques et chez les détaillants partenaires.
  • Le reste des ventes provient du commerce en ligne.
  • Le siège social de l’entreprise fait aussi office d’entrepôt et 5 employés y travaillent en permanence.
  • Les boutiques d’ECL emploient 20 personnes, dont plusieurs se sont ajoutées l’été dernier avec l’ouverture de la succursale située près de la plage de Cavendish, à l’Île-du-Prince-Édouard.

Découvrez dans le magazine Du monde en ligne jusqu’à vous comment Postes Canada a aidé ECL et d’autres joueurs à faire prospérer leur entreprise.

S’abonner

L’avenir est omnicanal

Alex MacLean tire profit du commerce en magasin et du cybercommerce : les boutiques physiques proposent surtout des vêtements, tandis que le site Web offre une gamme plus large de produits puisqu’il n’a aucune limite d’espace.

Dans un commerce traditionnel, les marges de profit sont serrées et l’étalage est soumis à une féroce concurrence. En revanche, le monde en ligne offre un espace de créativité où nous pouvons faire l’essai d’articles hors gamme.

Alex MacLean

En ligne, ECL peut vendre un plus large éventail de produits et laisser libre cours à ses nouvelles idées. Couvertures, rondelles de hockey, sirop d’érable, lunettes de soleil et combinaisons pour bébé ne sont que quelques exemples d’articles qui permettent aux clients d’arborer fièrement l’esprit de la côte est.

Image de la page d’accueil de la boutique en ligne East Coast Lifestyle.

La page d’accueil de la boutique en ligne East Coast Lifestyle (site en anglais seulement).

C’est comme ça que les 100 exemplaires d’une montre en édition limitée, proposée uniquement sur Internet, se sont écoulés en 3 heures. On élabore des produits et des offres spéciales, et on voit comment l’acheteur en ligne réagit.

Alex MacLean

En plus de surveiller sa propre croissance et celle de son personnel, ECL suit l’engouement pour ses produits sur les médias sociaux. L’entreprise est suivie par 630 000 abonnés Instagram qui sont nombreux à se photographier avec leurs vêtements ECL. D’autres s’affichent en train de déballer leurs produits ECL fraîchement livrés. C’est un cycle qui plaît énormément à Alex MacLean.

De son bureau situé à côté de l’entrepôt, il peut voir le représentant de Postes Canada ramasser les commandes préparées le jour même. Certains jours, il y en a 200.

« Sans Postes Canada, nous n’aurions jamais pu avoir une telle portée ni expédier nos produits un peu partout dans le monde », souligne Alex.

Nous sommes connus jusque dans les Territoires du Nord-Ouest et dans des régions reculées de la Nouvelle-Écosse, comme Meat Cove, au Cap Breton. Avec Postes Canada, nous allons partout.

Alex MacLean

Grâce au bon service de livraison, East Coast Lifestyle est passé de projet scolaire à marque internationale adorée dans le monde entier. Postes Canada permet à ECL de prospérer à vitesse grand V. Fort des outils, des services et des conseils d’un partenaire de confiance en matière de livraison et de logistique, ECL peut se concentrer sur sa marque.

Le succès est à votre porte.

Vous voulez faire prospérer votre commerce en ligne? Communiquez avec un représentant de Postes Canada.

Communiquer avec nous