La vente en ligne de produits de beauté et de santé : un marché florissant aux États-Unis

Postes Canada

La vente en ligne : voilà un secteur des plus prometteurs, surtout pour les entreprises qui offrent des produits de beauté et de santé. En 2016, la vente en ligne de ces produits a généré des revenus de 12 milliards de dollars aux États-Unis et a connu une croissance de 104 % en 5 ans. Ces chiffres dépassent même ceux du secteur de la mode, qui occupe actuellement le second rang des dépenses en ligne des consommateurs au pays.

Le montant consacré à l’achat en ligne de produits de beauté et de santé a aussi augmenté de manière importante. Aujourd’hui, les consommateurs dépensent deux fois plus en produits de beauté qu’ils ne le faisaient en 2011, ce qui est une hausse considérable.

Les détaillants canadiens prêts à se lancer dans la vente en ligne de produits de beauté et de santé aux États-Unis ont beaucoup à tirer de ce marché en plein essor. Dans ce billet de blogue, vous découvrirez qui est le marché cible, comment joindre efficacement ces consommateurs en ligne, quels produits sont les plus populaires et comment respecter les exigences d’étiquetage et d’expédition.

Marché cible

Les femmes de la génération Y âgées de 18 à 34 ans dominent le marché des produits de beauté en ligne. Elles ne sont pas impulsives, bien au contraire. Ces consommatrices sont les plus avisées : elles prennent le temps de faire des recherches en ligne, que ce soit relativement aux produits, aux marques, aux avantages et aux prix. Il faut savoir que 35 % d’entre elles achètent des produits de beauté et de soins personnels sur des sites spécialisés, ce qui est une excellente nouvelle pour les entreprises de ce marché de niche.

Restez à l’affût. Recevez par courriel des conseils de vente en ligne et les actualités du milieu.

S’abonner


Joindre efficacement les jeunes acheteurs

Les acheteurs de produits de beauté et de santé sont des technophiles; ils suivent les influenceurs dans les médias sociaux, lisent des blogues, et consultent les sites Web des marques et les évaluations de produits en ligne.

Conseil

Pensez-y! Pour joindre ces consommateurs, vous devez miser sur une bonne optimisation dans les moteurs de recherche (SEO) et une présence active dans les médias sociaux, conclure des partenariats stratégiques avec des influenceurs connus aux États-Unis et offrir des produits courus à des prix concurrentiels.

La montée du magasinage en ligne

Aux États-Unis, la montée du magasinage en ligne est incontestable. En 2016, les ventes en ligne ont bondi de 1,6 milliard de dollars, alors que celles en magasin ont chuté de 168 millions. Si vous cherchez à pénétrer le marché américain, investissez vos efforts (et votre argent) dans la vente en ligne.

Les produits les plus populaires en ligne

Qu’achètent surtout les consommateurs en ligne? Pour tirer pleinement parti de la croissance fulgurante de ce marché, vous devez le savoir.

Voici les sous-catégories les plus populaires.

Les produits de beauté : 7,6 milliards de dollars. Les produits de beauté arrivent en tête de liste, ce qui n’est pas très surprenant : les médias sociaux sont saturés d’influenceurs beauté. Plusieurs d’entre eux ont des millions d’abonnés en ligne. Ces influenceurs arrivent souvent à gagner leur vie en faisant la promotion de marques de produits de beauté auprès de leurs fans (vidéo en anglais seulement).

Les produits d’hygiène dentaire : 7,5 milliards de dollars. Ces produits se vendent bien en ligne. Dans les dernières années, on a vu apparaître de nombreux produits naturels de blanchiment des dents, comme le fameux traitement maison à base de charbon qui est devenu viral.

Les shampoings et revitalisants : 5 milliards de dollars. Il y a actuellement plusieurs produits de soins capillaires de masse et spécialisés sur le marché. Tout comme le maquillage, les shampoings et les revitalisants ont la cote auprès des influenceurs beauté.

Les savons : 4,8 milliards de dollars. Tout le monde a besoin de savon pour se laver, et c’est un produit qui doit être remplacé fréquemment. Beaucoup de fabricants de savon offrent des produits magnifiques délicieusement parfumés (vidéo en anglais seulement) qui font fureur en ligne.

Les produits dermatologiques : 3,5 milliards de dollars. Acné, rides, teint inégal : les consommateurs sont toujours à la recherche de produits pour améliorer l’apparence de leur peau. Ils n’ont pas peur de dépenser pour se procurer ce type de produits et se concocter des routines beauté comme cette routine coréenne en 10 étapes (vidéo en anglais seulement). Il n’est donc pas étonnant que les produits dermatologiques soient parmi les plus populaires.

Les produits de rasage : 3,4 milliards de dollars. Des entreprises de produits de rasage comme Dollar Shave Club (site en anglais seulement) génèrent de l’engouement et beaucoup de ventes en ligne.

Les déodorants : 2,8 milliards de dollars. En plus d’être des produits essentiels, les déodorants sont petits et faciles à expédier.

Tendances du marché

La vente en ligne de produits de beauté et de santé vous intéresse? Voici quelques tendances du marché.

Prix. Les consommateurs veulent trouver les meilleures aubaines. Saviez-vous que 85 % des milléniaux achèteront chez le détaillant qui offre le meilleur prix, même s’ils sont généralement fidèles à une marque ou à un produit? Gardez l’œil sur vos concurrents!

Contenu. Le contenu en ligne peut être varié : renseignements généraux, vidéos et démonstrations, offres. Vous voulez vraiment vous démarquer? Misez sur des partenariats avec des influenceurs pour faire la promotion de vos produits (vidéo en anglais seulement) ou invitez-les carrément sur vos canaux pour qu’ils en parlent (vidéo en anglais seulement).

Clients fidèles. Ce marché regorge de clients fidèles qui achètent régulièrement les produits qu’ils aiment. Les bons produits sont les principaux vecteurs de fidélisation.

Livraison. La plupart des produits de beauté et de soins personnels sont petits et légers, ce qui simplifie la tâche aux détaillants. Ils peuvent ainsi offrir plus facilement des options de livraison économiques et répondre aux attentes des clients à ce niveau.

Retours d’articles. Les retours de produits de beauté et de soins personnels sont faibles par rapport aux autres secteurs. Ils tournent généralement autour de 1 % à 2 %. Bonne nouvelle pour les détaillants canadiens qui ont du mal avec les retours internationaux, non?

Concurrence

Dans les marchés florissants, il y a bien souvent beaucoup de concurrence. Que votre entreprise soit toute jeune ou en pleine expansion, les grandes marques seront vos plus féroces compétiteurs.

Pour ce qui est des soins personnels, Amazon, Walmart et Target détiennent actuellement 82 % du marché en ligne. Des magasins qui ne sont pas nécessairement associés aux produits de beauté ou de soins personnels (comme H&M) ont commencé à essayer de se tailler une place en ligne.

Si la concurrence est féroce cela ne signifie pas que vous n’arriverez pas à percer. Bien des consommateurs n’aiment pas acheter des grandes marques et font plutôt affaire avec de petits détaillants locaux. Certains n’hésitent pas à investir dans des produits de qualité supérieure, artisanaux ou uniques, alors pourquoi ne pas en profiter? N’oubliez pas que les gens aiment aussi ce qui est pratique. En créant du contenu et des messages ciblés, vous saurez bien vous tailler une place.

Jouer selon les règles

Si vous décidez de vendre des produits de beauté et de santé aux consommateurs américains, vous devrez respecter les lois et les règlements en vigueur.

Ce qui est considéré comme du maquillage

Les services frontaliers américains définissent le maquillage comme tout produit utilisé pour colorer et embellir le visage, et les produits de beauté comme tout produit appliqué sur les autres parties du corps (site en anglais seulement).

Parmi les produits de beauté courants (site en anglais seulement) qui se retrouvent dans la catégorie du maquillage, on retrouve les suivants :

  • Traceur pour les yeux
  • Fard à paupières
  • Vernis à ongles
  • Lotions

Beaucoup de gens pourraient penser que certains produits ne sont pas du maquillage, mais il faut savoir qu’ils pourraient bien l’être. C’est notamment le cas des produits suivants :

  • Les produits médicamenteux (p. ex., les lotions et les baumes à lèvres médicamentés)
  • Les outils de maquillage comme les éponges et les pinceaux

La plupart des cosmétiques sont exempts de droits, mais ceux qui sont considérés comme un médicament peuvent ne pas l’être.

Exigences d’étiquetage et de la Food and Drug Administration

Vos produits doivent respecter les exigences de la Food and Drug Administration (FDA), l’Administration américaine des aliments et des médicaments (site en anglais seulement). Selon la règlementation de la FDA, les produits doivent être accompagnés d’une étiquette. Cette étiquette doit se retrouver à l’intérieur et à l’extérieur de l’emballage ou du contenant. Par exemple, si vous emballez un contenant dans une boîte, les renseignements suivants doivent se retrouver sur les deux :

  • Le nom du produit
  • Le type de produit (p. ex., rouge à lèvres)
  • Le nom du fabricant et celui du distributeur
  • La quantité de produit (en livres, en gallons, en pintes, en onces, etc. ou en unités métriques)

Votre emballage doit également inclure une liste des ingrédients. Ceux-ci doivent :

  • Être faciles à trouver;
  • Être imprimés en caractères d’un minimum de 1/16 po de hauteur, sauf si l’espace disponible pour l’étiquette est de moins de 12 pouces, auquel cas les caractères ne doivent pas être de moins de 1/32 po de hauteur;
  • Être énumérés en ordre décroissant de quantité.

Vous devrez également indiquer le code de produit pertinent de la FDA. Ces codes correspondent à un produit ou un groupe de produits. Utilisez cet outil pour déterminer votre code de produit (site en anglais seulement).

En savoir plus sur les exigences de la FDA (site en anglais seulement)

Pour prospérer au-delà des frontières

  • Médias sociaux. Utilisez Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, Snapchat and YouTube pour faire connaître vos produits au plus grand nombre de consommateurs possible.
  • Influenceurs. Nouez des partenariats avec des influenceurs qui ont beaucoup d’abonnés pour joindre le bon public et favoriser le partage viral.
  • Programmes de fidélité. Fidélisez vos clients en leur offrant des récompenses intéressantes.
  • Règlements d’expédition internationaux. Communiquez avec les services frontaliers américains et la FDA pour vous assurer que toutes vos affaires sont en ordre.

Prêt à offrir vos produits aux acheteurs américains? Faites affaire avec un partenaire d’expédition fiable comme Postes Canada. Nous pouvons faciliter vos envois de colis outre-frontière, et cela, à un coût abordable.

Sources:1 eMarketer. « US Beauty and Health Retail Ecommerce Sales, 2012-2016 », 27 septembre 2017. Consulté en ligne en février 2018.
2 Statista. « Personal care retail e-commerce revenue in the United States from 2016 to 2022 ». Consulté en ligne en février 2018.
3 Statista. « Year-on-year personal care retail e-commerce sales change in the United States from 2017 to 2022 ». Consulté en ligne en février 2018.
4 Howland, Daphne. « E-commerce disruption heating up in health and beauty segment: report », Retail Dive, 24 avril 2015. Consulté en ligne en février 2018.
5 Statista. « Number of consumers who shopped for health and beauty items on the internet within the last 12 months in the United States from spring 2008 to spring 2017 (in millions) ». Consulté en ligne en février 2018.
6 Statista. « Growth of beauty e-commerce and brick-and-mortar sales in the United States in 2017 (in million U.S dollars) ». Consulté en ligne en février 2018.
7 Statista. « Retail sales of the U.S beauty and personal care market in 2016, by segment (in billion U.S dollars) ». Consulté en ligne en février 2018.
8 Illumination Consulting. « E-Commerce Beauty Sales Soar Online Over 30% », 24 avril 2015. Consulté en ligne en février 2018.
9 eMarketer. « Millennials Dominate US Beauty Market », 14 décembre 2016. Consulté en ligne en février 2018.
10 Euromonitor International. « Beauty and Personal Care in the US », mai 2017. Consulté en ligne en février 2018.
11 eMarketer. « U.S Millennial Shoppers 2017 », 30 janvier 2017. Consulté en ligne en février 2018. 13 Neff, Jack. « Lowdown: What you should know about e-commerce trends in beauty, personal care », AdAge, 22 mars 2017. Consulté en ligne en février 2018.
12 eMarketer. « The Beauty of Digital Influence », 24 novembre 2016. Consulté en ligne en février 2018.
13 Spector, Nicole. « Going ‘Rouge’: How Beauty Brands Are Winning at E-Commerce », NBC News, 15 mai 2017. Consulté en ligne en février 2018.
14 eMarketer. « Drug, Health and Beauty Retailers and Digital Commerce 2016 », 18 novembre 2016. Consulté en ligne en février 2018.

Pénétrez les marchés à l’étranger

Communiquez avec nous pour vous lancer et tirer parti de nos solutions de cybercommerce!

Communiquer avec nous