Passer de la vente en magasin à la vente en ligne

Postes Canada

Tous les détaillants vous le diront : passer de la vente en magasin à la vente en ligne représente une solution alléchante. Avec le monde comme client, c’est faire légion des occasions de croissance.

Mais bien que le fait de s’établir en ligne puisse sembler un énorme défi, en réalité, il importe de tenir compte des bonnes choses au moment de faire le saut.

Se poser des questions clés

Combien cela coûtera-t-il? Quels systèmes, quels outils, choisir selon mes besoins? Et comment jongler avec les exigences de la vente sur place et en ligne, une fois que tout est en marche?

Kelly Jewison a les réponses. Il est responsable des partenariats stratégiques à Vend (site en anglais), une entreprise qui propose une plateforme de gestion en nuage des points de vente et du commerce de détail. Dans le cadre de ses fonctions, Kelly travaille en étroite collaboration avec des détaillants ayant pignon sur rue qui veulent passer à la vente en ligne.

Éviter l’erreur COURANTE

Trop de détaillants envisagent leur magasin en ligne comme une entité distincte de leur boutique physique, explique Kelly.

Ce faisant, ils fragmentent l’expérience client; leurs canaux de vente ne se ressemblent ni dans leur présentation, ni dans leur fonctionnement, ni dans l’offre des produits. Pourtant, le consommateur actuel exige une expérience de magasinage agréable et fluide. Par ailleurs, ce morcèlement oblige les détaillants à constamment réconcilier les données de leurs différents canaux de vente.

Mais il en existe toute une gamme, du plugiciel à moins de cent dollars au modèle adapté qui coûte des centaines de milliers de dollars et nécessite un personnel dédié.

Comment choisir la bonne plateforme de vente en ligne?

Kelly conseille de suivre ces étapes simples :

  • Déterminez les objectifs de votre boutique en ligne. Pensez entre autres volume de ventes visé et assortiment de produits offerts.
  • Pensez à la manière dont cet environnement virtuel peut ressembler à votre magasin physique. Cela peut passer par l’image de marque, la palette de couleurs utilisée, les messages diffusés et les services offerts comme le ramassage en magasin d’un article acheté en ligne.
  • Décidez quels renseignements vos canaux doivent avoir en commun, par exemple l’inventaire des stocks, et si vous voulez que ces données soient versées dans d’autres outils, comme une plateforme de comptabilité.

« Une fois que vous aurez déterminé ces éléments, vous saurez mieux choisir le type de plateforme qui convient à votre commerce », assure Kelly.

Restez à l’affût. Recevez par courriel des conseils de vente en ligne et les actualités du milieu.

S’inscrire

Suivre la tendance

Avec les ventes en ligne qui atteindraient près de 55,78 milliards de dollars d’ici 2020 au Canada, selon eMarketer (article en anglais), le besoin de lancer une boutique en ligne se fait plus pressant que jamais.

Mais prenez le temps qu’il faut. Kelly Jewison pense que la meilleure chose à faire est « d’avancer un pas à la fois. Il faut considérer ses besoins et ceux de ses clients en premier, et ne pas oublier que la communication entre le magasin existant et la nouvelle boutique en ligne est primordiale. »

 

Vous passez à la vente en ligne?

N o s solutions peuvent vous aider à mousser vos ventes et à favoriser la satisfaction des clients.

Parler à un expert