Postes Canada et Demac Media vous aident à rester à l’affût des nouvelles tendances en matière de cybercommerce

Postes Canada

Postes Canada propose régulièrement aux cybercommerçants des données, des tendances et des ressources uniques. Maintenant, grâce à des partenaires comme Demac Media, attendez-vous à encore plus pour optimiser l’efficacité de vos activités et stimuler votre croissance.

Conçu pour les cyberdétaillants canadiens

Le blogue de solutions d’expédition de Postes Canada est une ressource destinée aux cyberdétaillants. Il présente des études avant-gardistes, des renseignements pratiques et des experts en la matière. On y a récemment abordé les sujets suivants :

  • Les retours : le cauchemar du commerçant ou une excellente occasion de fidéliser la clientèle?
  • L’épicerie en ligne : étoile montante du cybercommerce au Canada?
  • Ayez une longueur d’avance : le service de ramassage de colis rendra la gestion de votre magasin en ligne beaucoup plus efficace

Demac Media met les données sur le cybercommerce en contexte

Les rapports comparatifs trimestriels sur le cybercommerce de Demac Media permettent aux cyberdétaillants de comparer leurs résultats à ceux de leurs pairs. Ils sont conçus pour vous aider à vous préparer au prochain trimestre. La dernière publication de l’entreprise révèle :

  1. Au cours du premier trimestre de 2016, les résultats de recherche payés ont devancé la recherche directe comme canal d’acquisition le plus rentable.
  2. Les plateformes interactives comme YouTube contribuent à l’augmentation des revenus du commerce sur les médias sociaux pour les détaillants en 2016.
  3. La proportion de consommateurs qui choisissent d’acheter continue de varier en fonction de l’appareil qu’ils utilisent.

Obtenez le rapport complet de Demac Media (en anglais seulement).

Aperçu des données de Postes Canada : Les millions de livraisons effectuées donnent un aperçu unique de l’évolution du cybercommerce au Canada

En collaborant avec des milliers de commerçants en ligne, nous avons livré la majorité des colis entreprise à consommateur au Canada, ce qui nous a fourni des perspectives uniques et une vue d’ensemble du cybercommerce canadien. Voici ce que nous avons constaté en 2015 :

Les ventes en ligne ont connu une croissance de 15 % sur douze mois

Grâce à sa base de clients pour qui faire des achats en ligne devient une habitude, le cybercommerce canadien poursuit sa croissance à deux chiffres.

Propulsée par des acheteurs en ligne de plus en plus expérimentés, la croissance se poursuit de façon stable dans les principaux marchés urbains comme Vancouver, Toronto et Montréal.

Que devriez-vous surveiller en 2016? Les nouveaux marchés secondaires où les clients adoptent rapidement le magasinage en ligne, comme les Prairies et la région de l’Atlantique, ont constitué des zones de croissance en 2015.

Les secteurs traditionnels comme ceux de la mode et du commerce de masse continuent d’afficher une croissance impressionnante, mais les nouveaux secteurs comme celui des articles de sport et de plein air ou encore celui des articles ménagers et des accessoires d’ameublement révèlent que les Canadiens s’ouvrent à une plus grande variété de produits lorsqu’ils deviennent plus à l’aise avec le magasinage en ligne.

En manchette en 2015 : Le magasinage saisonnier passe en ligne

Il semble que les consommateurs sont moins disposés qu’auparavant à braver les files d’attente des commerces traditionnels lors de grands événements de magasinage comme la rentrée scolaire, le Vendredi fou et Noël. En 2015, les commerçants ont constaté cette tendance, offrant davantage de promotions en ligne et optimisant leurs opérations d’exécution des commandes.

L’été, habituellement un moment d’accalmie dans le secteur du cybercommerce, connaît une importante vague de magasinage en ligne. Le premier événement Prime Day d’Amazon, qui a eu lieu en juillet 2015, a poussé d’autres détaillants en ligne à proposer eux aussi des offres du même genre. En août, le magasinage pour la rentrée scolaire a généré une croissance impressionnante dans certains secteurs du cybercommerce, comme ceux de la mode, des articles de sport et de plein air et des articles ménagers et des accessoires d’ameublement, ce qui démontre que les acheteurs sont moins enclins à s’aventurer dans les commerces traditionnels pendant la cohue de la rentrée.

Les Canadiens raffolent tellement du Cyberlundi américain, qu’ils ont prolongé l’événement pour en faire une Cybersemaine! Pendant la Cybersemaine de 2015, Postes Canada a enregistré une augmentation du volume des colis de 32 % sur douze mois. Cela représente une augmentation de 65 % par rapport à la Cybersemaine de l’année précédente. On en déduit que les consommateurs ont attendu les réductions de la Cybersemaine avant d’effectuer des achats. On peut facilement dire que cette semaine fort achalandée a marqué le début officiel du magasinage du temps des Fêtes de 2015.

Tourné sur l’avenir

Décidément, le cybercommerce fait partie des activités de magasinage habituelles de la majorité des Canadiens, peu importe l’endroit où ils vivent et ce qu’ils achètent. Les perspectives exclusives de Postes Canada peuvent aider les détaillants en ligne à élaborer des stratégies qui leur permettront de tirer parti de cette croissance en 2016 et dans les années à venir.

Source : Augmentation du volume des colis sur douze mois : De janvier à décembre (2014 et 2015). Données obtenues auprès de 2 690 clients du cybercommerce de Postes Canada.

Restez à l’affût. Recevez les ressources, les nouvelles et les conseils en matière de cybercommerce les plus récents directement dans votre boîte de réception.

S’inscrire