Des timbres Canada 150 célèbrent l’esprit paralympique et olympique

Ils nous ont donné des moments inoubliables qui ont inspiré et captivé une nation tout entière.

 
Des moments d’esprit sportif et d’excellence. Des moments où les athlètes ont repoussé les limites du possible et qui illustrent bien le pouvoir de l’esprit humain.

 
Les Jeux paralympiques et olympiques qui se sont tenus au Canada nous ont fait vivre un véritable tourbillon d’émotions.

 
Ils ont marqué à tout jamais notre mémoire. Ils ont également eu pour effet d’accroître le financement et la visibilité des meilleurs athlètes canadiens, en plus de laisser un héritage durable par leurs infrastructures publiques.

 

 
Les exploits de nos athlètes paralympiques et olympiques au pays et à l’étranger ont fait d’eux des icônes canadiennes et des ambassadeurs du sport partout dans le monde.

 
C’est notamment le cas des paralympiens Arnold Boldt, Lauren Woolstencroft, Chantal Petitclerc et Brian McKeever. Et des athlètes olympiques Alexandre Bilodeau, Greg Joy, Elizabeth Manley et Joannie Rochette.

 
Le Canada a fièrement accueilli deux Jeux paralympiques : les Jeux d’été de 1976 à Toronto et les Jeux d’hiver de 2010 à Vancouver.

 
Il a également été trois fois l’hôte de Jeux olympiques inoubliables : les Jeux d’été de 1976 à Montréal, les Jeux d’hiver de 1988 à Calgary et les Jeux d’hiver de 2010 à Vancouver.

 

 
Ces événements nous ont rendus encore plus fiers d’être canadiens et ont fait briller notre pays sur la scène internationale. Ils ont aussi montré l’étendue du talent de nos athlètes et confirmé qu’ils ont leur place sur le podium, été comme hiver.

 

Deux derniers timbres Canada 150 célèbrent des réalisations paralympiques et olympiques

Les réalisations paralympiques et olympiques du Canada sont à l’honneur sur les deux derniers timbres Canada 150 émis par Postes Canada.

paralympics

 
Arnold Boldt et Lauren Woolstencroft ont dévoilé le timbre consacré aux Jeux paralympiques soulignant la contribution du Canada au mouvement paralympique lors d’une cérémonie spéciale qui s’est tenue le 1er juin à Richmond (C.-B.), au Centre de traitement du Pacifique de Postes Canada.

 
Puis, Greg Joy et Joannie Rochette ont révélé celui consacré aux Olympiques soulignant le rôle du Canada à titre d’hôte des Jeux olympiques.

olympic

 
Les 10 vignettes et les produits dérivés sont maintenant en vente en ligne sur le site postescanada.ca et dans les bureaux de poste à l’échelle du pays.

 

La Torontolympiad et les Jeux paralympiques de Vancouver

L’exceptionnel saut en hauteur de plus de six pieds qu’a effectué l’unijambiste Arnold Boldt aux Jeux paralympiques de 1976 à Toronto et qui lui a valu sa première médaille d’or a marqué l’histoire du monde du sport. C’était alors la première de cinq médailles d’or paralympiques qu’il décrocherait consécutivement dans cette discipline entre 1976 et 1992.

 
Les Jeux paralympiques de Toronto, appelés la Torontolympiad à l’époque, étaient les premiers à s’ouvrir aux athlètes amputés ou ayant un handicap visuel. L’événement a été un moment important du mouvement paralympique.

 
« C’était le début du mouvement. C’était si incroyable, si génial de faire partie de l’équipe canadienne. On s’est vraiment dépassés à ces Jeux-là, se souvient Arnold Boldt. Ça prend encore plus d’ampleur chaque année. »

 
Et c’est bien vrai : le sport paralympique est de plus en plus reconnu et apprécié au Canada et dans le monde entier.

 
Depuis, il a vu naître des icônes canadiennes et des athlètes de renommée mondiale, dont Chantal Petitclerc, qui a remporté 21 médailles paralympiques en course en fauteuil roulant, dont 14 médailles d’or.

Cliquez ici pour ouvrir le Pli Premier Jour officiel.

 
Comment oublier la ruée vers l’or historique de la skieuse para-alpine Lauren Woolstencroft lors des Jeux paralympiques d’hiver de 2010 à Vancouver. Elle est devenue la première Canadienne à décrocher cinq médailles d’or au cours des mêmes Jeux d’hiver. C’est d’ailleurs cette grande athlète qui figure sur le timbre consacré aux Jeux paralympiques.

 
Puis il y a le skieur paranordique Brian McKeever, qui a marqué l’histoire en 2010 en participant aux Jeux olympiques et paralympiques.

 
Les Jeux de 2010 à Vancouver ont été si exceptionnels que le président du Comité international paralympique Sir Philip Craven les a qualifiés de « meilleurs Jeux paralympiques d’hiver jamais organisés ».

 

Les Jeux olympiques de Montréal, de Calgary et de Vancouver

Certains moments définissent une génération et marquent à jamais la mémoire des gens. Le Canada a eu la chance de vivre plusieurs de ces moments en accueillant les Olympiques.

 
Il y a entre autres la descente en ski historique d’Alexandre Bilodeau aux Jeux de 2010 à Vancouver, une performance qui a valu au Canada sa première médaille d’or olympique remportée sur son propre territoire. Lors de ces Jeux, nos athlètes ont récolté 14 médailles d’or, un nombre record pour un pays au cours des mêmes Jeux d’hiver. Le timbre sur les Jeux olympiques présente le skieur acrobatique Alexandre Bilodeau célébrant sa médaille d’or dans l’épreuve des bosses chez les hommes.

Cliquez ici pour ouvrir le Pli Premier Jour officiel.

 
Aux Jeux de Montréal, les performances de Greg Joy en saut en hauteur et sa médaille d’argent ont fait sauter de joie tout le pays.

 
Puis à Calgary, le programme long de la patineuse artistique Elizabeth Manley, qui a décroché l’argent, a donné aux Canadiens une bonne raison de célébrer.

 
« L’enthousiasme et la passion de tous les Canadiens lors des Jeux de Calgary étaient le signe que le Canada allait accomplir de grands exploits sportifs, affirme la patineuse.

 
Je pense que c’est vraiment à ce moment-là que le pays s’est dit “On a notre place ici”. »

 
Selon Greg Joy, les Jeux d’été de 1976 ont joué un rôle important dans le développement des athlètes au Canada, car c’est à partir de là que le gouvernement fédéral a commencé à investir davantage dans nos olympiens.

 
Il ajoute que les Jeux de Montréal ont aussi mis la barre plus haut pour nos sportifs : ils ne devaient pas se contenter d’une deuxième, d’une troisième ou d’une quatrième place. Ils devaient gagner.

 
« Ça a été un long processus. Mon saut a fait rêver les gens. Ils ont commencé à investir plus d’argent dans le sport, explique Greg Joy.

 
Alors on a commencé à progresser. Et quand les Jeux de Vancouver ont eu lieu, des sommes importantes avaient été consacrées aux entraîneurs, aux déplacements et aux compétitions. On voit que ça en a valu la peine. »

 

L’esprit des Jeux a animé tous les Canadiens

Des milliers de Canadiens ont porté les flammes olympique et paralympique durant les relais qui ont eu lieu dans différentes villes du pays. Des gens de tous les âges et de toutes les capacités athlétiques ont ainsi pu avoir leur propre moment de gloire.

 
Greg Joy, qui a porté la flamme olympique lors des Jeux d’hiver de 2010 à Vancouver, raconte que les relais étaient un moment spécial pour tous les Canadiens et un que lui n’oubliera jamais.

 
« La plupart des gens n’ont pas la chance d’aller aux Olympiques. Ils les regardent à la télé. Mais de voir la flamme et savoir que les Jeux vont bientôt commencer, assister à tout ça, c’était incroyable, affirme Greg Joy.

 
Voir le visage des enfants et des personnes dans la foule… Ce qui était vraiment spécial était de voir l’incidence sur toutes ces collectivités. »

 

Voici les autres timbres dévoilés jusqu’à présent dans le cadre de notre programme Canada 150 :

 
Expo 67
La Constitution
Canadarm
Le mariage égal
La route transcanadienne
Le Marathon de l’espoir
Nunavut
La Série du siècle

 

 

Vous voulez lire d’autres articles de Postes Canada?

Inscrivez-vous pour recevoir des mises à jour