La voie à suivre pour Postes Canada

Le président-directeur général, Deepak Chopra, fait une présentation sur la colline du Parlement au début des consultations sur l’avenir de Postes Canada

Vous voulez lire d’autres articles de Postes Canada

Inscrivez-vous pour recevoir des mises à jour

Le gouvernement tient actuellement des consultations au sujet du rapport du groupe de travail sur l’avenir du service postal au Canada. Le président-directeur général de Postes Canada, Deepak Chopra, a rencontré les membres du Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires, le 21 septembre 2016, au tout début des consultations. Dans ses remarques, il a encouragé le comité « à aller de l’avant en tenant compte des conclusions du groupe de travail : de nombreux Canadiens comptent sur notre réussite. Nous devons assurer un avenir solide pour le système postal canadien ».

Vous pouvez consulter le texte de ses notes d’allocutions, affiché ci-dessous. Le rapport du groupe de travail est accessible ici. Si vous souhaitez participer aux consultations, veuillez consulter l’horaire dans le site du comité.


Deepak Chopra, président-directeur général
Société canadienne des postes
Notes d’allocution sur le document du groupe de travail indépendant
Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires
Le mercredi 21 septembre 2016 à 15 h 30
PRIORITÉ AU DISCOURS PRONONCÉ


Introduction

Je tiens à remercier les membres du comité de nous avoir invités aujourd’hui.

Je suis accompagné par mes collègues, Wayne Cheeseman, chef des finances, et Susan Margles, vice-présidente, Relations gouvernementales et politique.

Avant de répondre à vos questions, j’ai quelques remarques à communiquer.

Rapport du groupe de travail

Je tiens à remercier le groupe de travail indépendant pour son rapport réfléchi.

Les membres du groupe de travail ont clairement compris l’importance de cette institution d’envergure nationale.

Ils ont fondé leur analyse et les options qu’ils proposent sur leur solide compréhension de la taille, de la portée et des autres éléments complexes du système postal, et de son importance pour la population.

Ils ont fourni aux Canadiens et à ce comité un rapport complet et rigoureux. L’évaluation est franche; l’analyse, audacieuse.

Le groupe de travail a également présenté des faits indisputables sur lesquels toute discussion sur l’avenir du système postal devrait être fondée.

Premièrement, le rapport montre indubitablement qu’il faut rapidement transformer l’entreprise. Chaque année, les volumes de courrier diminuent davantage, tandis que le nombre d’adresses auxquelles nous le livrons ne cesse d’augmenter.

Deuxièmement, les Canadiens aiment leur service postal et veulent qu’il demeure solide, mais pas en payant avec leurs impôts.

Troisièmement, les colis sont l’avenir de l’entreprise : les Canadiens désirent ce service et en ont besoin. Le courrier demeurera toujours important, mais les Canadiens font plus appel à Postes Canada pour livrer les articles qu’ils achètent en ligne. Nous élargissons notre secteur des colis, parce que nous livrons non seulement de plus en plus de produits d’entreprises canadiennes et mondiales à des Canadiens… mais nous ouvrons également les marchés mondiaux aux entreprises canadiennes. Les avantages vont bien au-delà de Postes Canada.

Quatrièmement, il n’y a pas de solution miracle. Heureusement, les Canadiens comprennent très bien que le système postal doit changer et ils n’ont pas peur de prendre les mesures nécessaires. Ils savent que les volumes de courrier n’augmenteront pas, mais ils ne veulent pas que le système postal disparaisse. En fait, ils veulent que les prochaines générations puissent également profiter de cette institution importante.


Le travail essentiel du comité

Tout cela fait en sorte que le travail du comité est extrêmement important non seulement pour l’avenir du système postal, mais aussi pour l’économie canadienne.

À titre de président-directeur général de Postes Canada, je comprends l’énorme responsabilité qui a été confiée au comité, au gouvernement et aux dirigeants de notre organisation. Nous devons bien faire les choses.

Il ne s’agit pas seulement de courrier, de colis ou d’un attachement envers une institution de 250 ans. Il s’agit aussi du gagne-pain des Canadiens et de leur dépendance à l’égard d’un système postal dynamique et solide.

Quelque 50 000 personnes travaillent à Postes Canada; ils ont des familles, des prêts hypothécaires et d’autres obligations, et ils dépendent de l’entreprise qu’ils ont aidée à bâtir. Ils souhaitent voir Postes Canada évoluer et prospérer.

Sur une plus grande échelle, la subsistance de nombreux Canadiens est liée à un système postal solide et fiable.

Les petites entreprises canadiennes utilisent toujours régulièrement le courrier pour exécuter leurs activités. Qu’il s’agisse de chèques, de factures, de relevés ou d’offres spéciales, ils envoient et reçoivent chaque jour des lettres.

Nos activités de publipostage demeurent également très importantes pour de nombreux Canadiens. C’est pourquoi ce secteur génère toujours 1,2 milliard de dollars en revenus. Il permet aux propriétaires de petites entreprises de joindre des clients dans leur quartier. Les organismes de bienfaisance utilisent largement le publipostage pour amasser des fonds indispensables. Tous les niveaux de gouvernement s’en servent aussi beaucoup afin de communiquer des renseignements importants aux citoyens.

Dans le cas des colis, la dépendance envers un système postal solide devient encore plus importante.

Nos volumes de colis augmentent, car l’industrie canadienne de la vente au détail est en train de vivre une transformation majeure, à mesure que les Canadiens magasinent de plus en plus en ligne.

L’industrie canadienne de la vente au détail contribue de façon importante à l’économie du pays.

Selon le Conseil canadien du commerce de détail, le total des ventes de ce secteur s’est élevé à environ 516 milliards de dollars en 2015 au Canada.

Nous faisons tout notre possible pour aider les détaillants canadiens de toute taille, dans les grandes villes et dans nos plus petites collectivités – y compris dans le Nord – à évoluer, à prospérer et à croître. Toutefois, pour y arriver, ils ont besoin d’un système postal solide et dynamique.

Nous livrons deux colis sur trois provenant du cybercommerce au Canada. Nous sommes profondément ancrés dans la nouvelle économie canadienne de la vente au détail.

Nous collaborons étroitement avec des Canadiens qui ont tout risqué en démarrant une petite entreprise de cybercommerce dans leur garage. Leurs investisseurs sont des amis et des proches qui croient fermement en eux.

Nous faisons bien plus que les aider à livrer les colis qu’ils emballent eux-mêmes. Nous les aidons à innover et à croître. Après tout, plus ils réussissent, plus nous connaissons de succès.

Nous les aidons à évoluer au-delà de la phase de démarrage. Ils peuvent ainsi se concentrer sur l’embauche de plus d’employés et sur leur expansion. Nous avons aidé de jeunes entreprises de petite taille, exploitées par leur propriétaire, à devenir des sociétés multimillionnaires avec un grand nombre d’employés et un bel avenir.

En fait, si vous nommez un détaillant canadien important, les chances sont que nous l’aidons à s’adapter à l’évolution du marché de la vente au détail.

De nombreux Canadiens dépendent de la transition réussie de ces grandes entreprises au cybercommerce.


Autres observations

Je sais d’expérience que le changement n’est pas facile. Le groupe de travail a toutefois confirmé que nous sommes sur la bonne voie. Il a également décrit les défis face auxquels Postes Canada doit changer. Au cours de la dernière décennie, les volumes de courrier ont chuté de 32 %, soit 1,6 milliard d’articles. Cette tendance ne s’arrêtera pas. Nous devons accepter le changement et poursuivre sur notre lancée.

Le rapport indique clairement que les Canadiens appuient les modifications nécessaires à l’avenir du service postal.

Ils s’attendent également à ce que le service postal évolue, s’adapte et s’améliore. Cela vaut non seulement pour le service que nous offrons, mais aussi pour la façon dont nous apportons des changements. À Postes Canada, nous avons cette même attente envers nous-mêmes.

On a beaucoup parlé des changements que nous avons entrepris ces trois dernières années pour garantir l’avenir du service postal. Toutefois, les gens ne savent pas tous qu’au fil de notre progression, nous avons été en mesure de tirer des apprentissages, de nous adapter et d’améliorer notre approche et nos procédés.

C’est pourquoi nous sommes heureux de constater que les résultats de satisfaction de la clientèle, dans le rapport du groupe de travail, demeurent élevés, à 91 %. Nous continuerons de nous concentrer sur l’amélioration constante à Postes Canada.


Conclusion

En terminant, je tiens à souligner, à l’intention de tous les membres du comité, que nos défis sont de taille; les solutions pour les régler devront être à la mesure de l’énorme tâche.

Certains vous diront que le système postal ne devrait jamais changer, que tout devrait rester comme dans le bon vieux temps. Cela n’est pas envisageable. Les enjeux sont beaucoup trop importants.

Je vous encourage à aller de l’avant en tenant compte des conclusions du groupe de travail : de nombreux Canadiens comptent sur notre réussite. Nous devons assurer un avenir solide pour le système postal canadien.

Merci de votre attention.



Vous voulez lire d’autres articles de Postes Canada?

Inscrivez-vous pour recevoir des mises à jour