La Saint-Valentin

Que ce soit grâce à la création de gourmandises uniques ou à l’amélioration constante des procédures d’expédition, les chocolatiers du Canada s’attirent de plus en plus de clients canadiens en ligne.

 
La Saint-Valentin est à nos portes, et les Canadiens se préparent à acheter des tonnes de chocolat. Grâce au monde en ligne, le choix n’a jamais été aussi alléchant.

 
Comme de nombreuses boutiques au Canada vendent maintenant leurs produits en ligne, nous avons accès à une gamme incroyable de produits, des créations originales de maîtres chocolatiers qui travaillent à partir des fèves de cacao jusqu’aux recettes familiales transmises d’une génération à l’autre.

 
Purdys Chocolatier

 
Fondé en 1907 au centre-ville de Vancouver par Richard Carmon Purdy, Purdys Chocolatier compte plus de 70 boutiques traditionnelles au Canada et un commerce en ligne à purdys.com qui assure la livraison au Canada, aux États‑Unis et dans certains autres pays.

 
Purdys utilise seulement du cacao 100 % écologique qui lui permet de contribuer aux projets d’eau potable, à l’éducation des enfants et à l’amélioration des soins médicaux dans les communautés rurales où l’on cultive des cacaotiers.

 
Bien que la compagnie soit surtout connue pour ses produits classiques, elle doit aussi sa popularité à ses créations originales, signées Matcha, Ganache au fruit de la passion ou Truffe au fromage de chèvre et au Chardonnay (gagnante du prix de la meilleure truffe décerné par le Baking and Sweets Show).

 
« Nous sommes toujours motivés à sortir de l’ordinaire, explique Kriston Dean, vice-présidente du Marchandisage et du Marketing chez Purdys. Pour la Saint-Valentin, le chocolat est le cadeau tout désigné, mais nous avons voulu explorer d’autres avenues en créant une collection qui a de quoi plaire à chacun. »

 
C’est pourquoi vous trouverez des boîtes-cadeaux pour les passionnés de cuisine, telles que Gourmet (20 $) ou la boîte de six petits chocolats favoris (10 $) joliment nommée I (maybe) Love You More Than Chocolate, ce qui signifie « Je t’aime (peut-être) plus que le chocolat ».

 
Bien que la vente en ligne leur donne accès à une plus vaste clientèle, tous les chocolatiers font face à un même problème. Le chocolat doit rester au frais et à l’abri de l’humidité.

 
Pour s’assurer que les clients reçoivent un produit de la meilleure qualité possible, certains détaillants se tournent vers la technologie, comme les emballages isolants. D’autres développent dans le plus grand secret des méthodes exclusives. L’année dernière, la compagnie américaine Hershey a lancé un concours grand public intitulé Cool Ship Technologies.

 
Mais pour les petits chocolatiers, la solution consiste essentiellement à communiquer avec leurs clients, et à composer avec les caprices de Dame Nature.

 
SOMA Chocolatemaker

 
SOMA Chocolatemaker, qui a son siège à Toronto, est venu au monde en 2003, une idée de David Castellan, ancien chef pâtissier, et de sa femme Cynthia Leung, architecte. Le plan : trouver les meilleures fèves de cacao, les raffiner selon leur propre recette et créer les meilleurs produits chocolatiers que leurs clients aient jamais goûtés.

 
Afin que chacune de leurs œuvres arrive en excellente condition, les commandes sont emballées dans un paquet spécialement conçu pour garder le contenu au frais lorsque les températures estivales grimpent rapidement. Des blocs-glace peuvent être inclus pour une protection supplémentaire.

 
L’hiver, quant à lui, apporte son propre lot de défis. Des épisodes de verglas ou des blizzards peuvent causer des pannes d’électricité ou entraîner la fermeture des routes.

 
« Nous surveillons la météo. Si une tempête de neige risque de retarder la livraison, les clients doivent en être informés, dit Cat Vieira, chef du personnel. Nous faisons tout notre possible pour nous assurer que notre produit arrive à destination dans le meilleur état possible pour une dégustation optimale. C’est notre travail et nous faisons nos devoirs. »

 
Pour la Saint-Valentin, SOMA offre toute une gamme de produits thématiques. Sa barre XO à 9 $ est décrite comme ceci dans le site du chocolatier (traduction libre) : « fraises juteuses et sucrées à souhait, chocolat noir et bonbons pétillants, pour un effet amusant qui soulèvera les passions. » Mais Mme Vieira explique que dans le cas des fêtes les plus populaires, comme la Saint-Valentin, les commandes en ligne doivent être placées au moins une semaine à l’avance.

 
« Beaucoup de gens commandent à la dernière minute, dit-elle. Surtout les hommes. »

 
Mais ne vous inquiétez pas si vous avez trop attendu pour la Saint-Valentin. Le chocolat est un cadeau qui s’offre bien, peu importe l’occasion.

 

Vous voulez lire d’autres articles de Postes Canada?

Inscrivez-vous pour recevoir des mises à jour