Le publipostage dans un monde numérique

Le président-directeur général Deepak Chopra dans le Globe and Mail

À propos de l’ouverture de librairies par Amazon, de la neuroscience et de l’utilité du papier

Amazon, icône du monde numérique, étudie la possibilité d’ouvrir des librairies. Ça vous étonne? Pourtant, ce projet ne fait que remettre en question l’idée reçue selon laquelle les médias physiques n’ont plus leur raison d’être. Autre argument en ce sens : alors que la publicité imprimée connaît un déclin et que les annonces classées dans les journaux sont en voie de disparition, le publipostage demeure un secteur d’activité qui rapporte plus de un milliard de dollars à Postes Canada, année après année.

La neuroscience permet d’expliquer pourquoi le papier est une bonne option pour les spécialistes du marketing. Les études démontrent que les messages publicitaires sur papier incitent davantage à l’action que les messages numériques puisqu’il est plus facile pour le cerveau de les comprendre et de s’en rappeler.

Le papier répond encore aux besoins de l’humain malgré ce monde numérique qui monopolise autant notre attention. C’est pourquoi les spécialistes du marketing les plus futés retournent aux catalogues imprimés et au publipostage. Ils stimulent la demande.

Veuillez noter que cet article du Globe and Mail a été publié en anglais seulement.

Lire l’article



Vous voulez lire d’autres articles de Postes Canada?

Inscrivez-vous pour recevoir des mises à jour