Que sont-ils devenus?

Kristy Wieber, présidente de l’entreprise Rent frock Repeat gagnante d’un Prix pour l’innovation en cybercommerce de 2012, parle des médias sociaux, de l’économie du partage et de l’avenir.

 
Quand Kristy Wieber et Lisa Delorme, cofondatrices de Rent frock Repeat, ont gagné le Prix de Postes Canada pour l’innovation en cybercommerce dans la catégorie Meilleur détaillant multi-canal en 2012, ça ne pouvait pas mieux tomber.

 
Leur entreprise de location de robes haute couture – une entreprise initialement dédiée au commerce en ligne qui a vu le jour dans le sous-sol de Lisa – avait moins d’un an, et les cofondatrices venaient juste d’ouvrir leur première salle d’exposition traditionnelle à Toronto.

 

Voyez Kristy Wieber et Lisa Delorme accepter leur prix au gala de 2012 à Toronto.

 

Que sont-elles devenues?

Ne comptant à leurs débuts qu’une seule employée et 10 000 membres en ligne, Kristy et Lisa servent maintenant 80 000 clientes fidèles, sont assistées par vingt employés et ont ouvert une salle d’exposition supplémentaire à Ottawa. Kristy Wieber, présidente, parle de ce qu’elle a appris en cours de route et de ce qui attend Rent frock Repeat.

 

De loin notre meilleure initiative

« La même question revenait sans cesse : “Pouvons-nous l’essayer?”. Alors trois mois après avoir lancé notre entreprise, nous avons écouté nos clientes et ouvert une salle d’exposition. »

 

Une vision claire

« Nous avons fini par nous rendre compte que Rent frock Repeat est davantage une entreprise axée sur le service à la clientèle qu’une entreprise de mode. Quand vous magasinez chez nous, l’expérience est au moins aussi importante que la robe. Au début, notre slogan était “Libérez le mannequin en vous” (release your inner runway), mais après un certain temps, nous l’avons remplacé par “Accumuler moins pour vivre plus” (less stuff, more life). »

 

La stratégie gagnante : diviser pour régner

« Au début, Lisa et moi n’avions pas d’autre choix que d’effectuer les mêmes tâches. Mais à mesure que la compagnie a pris de l’expansion, nous les avons tout naturellement réparties en fonction de nos forces. Lisa a une vision plus globale : faire avancer l’entreprise, rencontrer des investisseurs et voir avec qui nous pourrions travailler en partenariat. Moi, j’attache plus d’importance aux détails. Je cherche des façons d’améliorer notre efficacité et le bon fonctionnement de notre entreprise, ce qui s’apparente au yin et au yang, et ça fonctionne très bien. »

 

La joie de gagner un prix – et l’avantage pour les affaires

« Faire des affaires, ça coûte cher, alors gagner un Prix de Postes Canada pour l’innovation en cybercommerce nous a énormément aidées. En plus des crédits d’expédition, ce prix nous a donné la crédibilité nécessaire pour pouvoir dire : “Nous avons gagné un prix de Postes Canada, une entreprise en laquelle les gens ont confiance et sur laquelle ils peuvent compter.” Le prestige est venu avec.


 
Une partie du prix comptait aussi un forfait promotionnel que nous avons utilisé pour produire une carte de publipostage. L’effet n’a pas été immédiat, parce que nos produits ne se prêtent pas à des achats impulsifs, mais des clientes sont venues nous voir, carte à la main, en nous disant que c’est comme ça qu’elles avaient entendu parler de nous. Alors ça a été formidable pour la notoriété de notre marque. »

 

Vive les médias sociaux

« Les femmes n’aiment pas être vues en train de porter la même robe que d’autres femmes. Et comme on publie de plus en plus de photos d’occasions spéciales sur les médias sociaux, la demande pour ce type de vêtements augmente. Cette nouvelle tendance a joué en notre faveur. En ce qui concerne la croissance de notre entreprise, Instagram et Facebook nous ont aussi beaucoup aidées parce que nous pouvons y publier la photo d’une robe que nous venons de recevoir, mais qui n’est pas encore en ligne. Pour nous, les médias sociaux, c’est quelque chose d’à la fois très naturel et de très unificateur. »

 

L’essor de la consommation collaborative

« À mesure que notre entreprise a pris de l’expansion, l’économie du partage a commencé à prendre de l’essor et nous nous sommes aperçues de l’importance de notre rôle. Rachel Botsman a animé une causerie TED Talk sur l’économie du partage où elle a dit : “Je n’ai pas besoin d’une perceuse. J’ai besoin d’un trou dans le mur. Alors je vais louer la perceuse et faire un trou dans le mur.” C’est pareil pour nous.


 
Nos clientes se disent : “Je n’ai pas besoin de cette robe. J’ai seulement besoin d’une robe pour une occasion spéciale. La location est une très bonne idée.” Nous sommes enchantées de faire partie de cette tendance et de cette grande communauté. »

 

Un avenir très prometteur

« Pour le moment, notre objectif consiste à ouvrir des boutiques éphémères un peu partout au pays et à présenter une plus grande gamme de produits, dont des vêtements de maternité. Nous examinons aussi la possibilité d’un autre emplacement permanent, ainsi que des partenariats de vente au détail vraiment stratégiques. »

 
Pour soumettre une candidature aux Prix de Postes Canada pour l’innovation en cybercommerce de 2017, visitez postescanada.ca/prixcybercommerce.

 
La date limite est le 26 mai.

 

Vous voulez lire d’autres articles de Postes Canada?

Inscrivez-vous pour recevoir des mises à jour