Canada 150 : Un timbre célèbre Expo 67, point tournant de notre histoire

Montréal et le Canada ont ébloui les 50 millions de visiteurs d’Expo 67 avec Habitat 67, une création de Moshe Safdie

 
« J’essaie avant tout d’humaniser le bâtiment. »
– Moshe Safdie, architecte

 
L’annonce du projet d’Expo 67 a fait douter bien des gens – mais les sceptiques ont vite été confondus.

 
Certains disaient que Montréal ne pourrait pas relever un défi d’une telle envergure. Que l’idée du maire Jean Drapeau de construire une île (et d’en agrandir une autre) sur le fleuve Saint-Laurent était complètement folle. Des ingénieurs se sont même moqués d’Habitat 67, le complexe d’habitation révolutionnaire de Moshe Safdie. Les plus pessimistes croyaient que l’exposition universelle allait devenir un gouffre financier.

 

En vedette : Moshe Safdie

 

IMAGES DE L’ÉVÉNEMENT : Dévoilement du timbre sur l’Expo 67, le 27 avril 2017

 

Expo 67 : L’événement qui a ébloui le monde

 
Ces sceptiques ont eu tort sur toute la ligne. Le Canada a fait bien plus qu’accueillir le monde : il l’a ébloui en organisant l’exposition universelle la plus réussie du siècle.

 

En souvenir du centenaire du Canada et d’Expo 67, l’événement qui a fait briller notre pays

 
Expo 67 a présenté au monde un Canada moderne et dynamique, et aujourd’hui, Postes Canada présente un timbre spécial pour commémorer cet événement historique. Véritable symbole de l’Expo, Habitat 67 a été choisi comme motif du timbre. Le célèbre complexe d’habitation accueille le dévoilement très attendu du timbre aujourd’hui, 50 ans après la cérémonie d’ouverture d’Expo 67. L’architecte de renommée internationale Moshe Safdie, dont les œuvres font l’objet de livres et d’expositions dans des musées, a gentiment accepté de venir dévoiler le timbre, malgré son horaire bien chargé au Massachusetts.


 
Le timbre Expo 67 est le premier d’un jeu de 10 soulignant le 150e anniversaire du Canada et célébrant des moments emblématiques de l’histoire de notre pays depuis son centenaire. Les 10 timbres seront dévoilés un à un entre aujourd’hui et le 1er juin, dans des lieux symboliques à l’échelle du pays. Ils seront mis en vente le 1er juin.

 
Habitat 67 est devenu l’une des grandes attractions de l’Expo. À l’époque, Moshe Safdie, qui a grandi et étudié à Montréal, était jeune et encore inconnu, mais il a démontré son audace et son talent en créant un complexe révolutionnaire inspiré des ruches d’abeilles et de l’habitat collectif. Habitat 67 s’est démarqué d’autres constructions impressionnantes comme le pavillon du Canada (une pyramide inversée) et le pavillon des États-Unis (le dôme géodésique de Buckminster Fuller qui abrite maintenant la Biosphère de Montréal).

 

Rapprocher les Canadiens en accueillant le reste du monde

 
Entre avril et octobre 1967, Expo 67 a attiré à Montréal des Canadiens de partout au pays et des gens des quatre coins du globe. La population du Canada ne s’élevait qu’à 20 millions d’habitants, mais plus de 50 millions de personnes ont participé à l’événement, un nombre record de visiteurs par habitant et un exploit toujours inégalé pour une exposition universelle.

Cliquez ici pour ouvrir le Pli Premier Jour officiel.

 
Ces six mois sont devenus un moment historique pour le Canada, tant sur le plan social que sur ceux de la culture et de la politique. Expo 67 a présenté les pavillons de 62 pays, ainsi que ceux des provinces et territoires du Canada. C’était, pour les Canadiens, une occasion d’apprendre à mieux connaître la culture québécoise. L’événement a attiré de nombreuses personnalités de l’époque, notamment la reine Elizabeth II, le président des États-Unis Lyndon B. Johnson, la princesse Grace de Monaco, Jacqueline Kennedy et Robert F. Kennedy, et Bing Crosby. L’émission Ed Sullivan Show a été diffusée en direct d’Expo 67 à deux reprises en mai. Bien des Canadiens ont associé Ca-na-da, la célèbre chanson de Bobby Gimby composée pour les célébrations du centenaire du Canada, à Expo 67. Intitulée Terre des hommes, l’exposition futuriste a présenté des pavillons thématiques sur divers sujets, dont la santé, l’exploration, l’industrie et les arts.

 

La ville des festivals : toujours un microcosme de la culture canadienne

 
Un demi-siècle plus tard, la vision et l’héritage d’Expo 67 marquent toujours le paysage de la métropole. Évidemment, elles subsistent aussi dans Habitat 67, une adresse encore très prisée dans une ville de renommée mondiale.

 
À l’époque, le premier ministre Lester B. Pearson a qualifié Expo 67 d’« acte de foi parmi les plus audacieux jamais menés à bien par l’esprit d’initiative et le talent des Canadiens. » Il ne parlait pas seulement des îles qui avaient été créées à partir de 25 millions de tonnes de roches et de terre déversées dans le fleuve. Il était lui aussi enthousiasmé par l’ère de progrès et d’énergie qu’Expo 67 représentait. En cette année du centenaire du Canada, le pays était débordant d’optimisme.

 
Le premier jour de l’Expo, le journaliste Peter C. Newman a écrit : « Si ce petit pays subarctique égocentrique de 20 000 000 d’habitants peut organiser un tel événement, alors rien ne lui est impossible ».

 
À la cérémonie d’inauguration, le premier ministre Pearson savait déjà que l’événement allait passer à l’histoire :

 
« Quand, dans six mois, l’Expo fermera ses portes, son succès aura rendu chaque Canadien plus fier que jamais de son propre pays. »

 
Il avait raison.

 

Voici l’autre timbre dévoilé jusqu’à présent dans le cadre de notre programme Canada 150 :

 
La Constitution
Canadarm
Le mariage égal
La route transcanadienne
Le Marathon de l’espoir
Nunavut
La Série du siècle
L’esprit paralympique et olympique

 

 

Vous voulez lire d’autres articles de Postes Canada?

Inscrivez-vous pour recevoir des mises à jour