Le Canada raconté par les timbres

En 2019, nous avons célébré notre pays, ses habitants, sa riche histoire et ses paysages à couper le souffle en lançant 18 émissions de timbres. Nous avons également souligné les contributions exceptionnelles de pionniers et de visionnaires canadiens.

Leonard Cohen

Nous avons rendu hommage au regretté Leonard Cohen – célèbre chanteur, compositeur et poète canadien de renommée mondiale – en émettant trois timbres.

Les photos sur les timbres et les plis Premier Jour officiels soulignent trois périodes de la brillante carrière musicale de l’artiste : ses débuts impressionnants dans les années 1960; son regain de popularité dans les années 1980 et au début des années 1990, et sa tournée mondiale de 18 mois entreprise passé ses 70 ans, suivie des derniers élans de son génie créatif.

Pendant plus de deux ans, Postes Canada a travaillé en étroite collaboration avec la famille Cohen et la succession pour choisir une approche, des motifs, des images et des textes qui reflétaient et honoraient la stature mondiale de Leonard Cohen.

Les timbres ont été dévoilés au Musée des beaux-arts de Montréal, ville natale de Leonard Cohen, dans la verrière ayant vue sur la murale de 21 étages de l’artiste qui surplombe la rue Crescent. Leur mise en vente a eu lieu le 21 septembre 2019, date à laquelle il aurait eu 85 ans.

Plus de 1 500 personnes ont assisté à un événement spécial qui se tenait dans un bureau de poste de la rue Sainte-Catherine, au centre-ville de Montréal, afin d’être parmi les premières à acheter les timbres et les plis Premier Jour officiels.

Rubin Fogel et Jessica L. McDonald dévoilent trois timbres rendant hommage à Leonard Cohen lors d’un événement à Montréal.
Trois timbres en l'honneur du chanteur, compositeur et poète canadien Leonard Cohen ont été dévoilés lors d'un événement à Montréal. Rubin Fogel, producteur de concerts et ami proche de la famille Cohen, et Jessica L. McDonald, présidente du conseil d'administration de Postes Canada, ont dévoilé les timbres.

Apollo 11, 1969-2019

Nous avons émis deux timbres commémorant le cinquantenaire de la mission historique Apollo 11 et la contribution des Canadiens qui ont rendu cette grande aventure possible. Le 20 juillet 1969, les gens du monde entier avaient les yeux rivés sur leur télévision, où apparaissaient les images des premiers pas d’Armstrong sur la Lune, un exploit en grande partie réalisé grâce à l’ingéniosité et à l’innovation canadienne.

Les ingénieurs James Chamberlin et Owen Maynard, nés respectivement à Kamloops, en Colombie-Britannique, et à Sarnia, en Ontario, ont joué un rôle déterminant dans le succès du programme Apollo. Ils sont en vedette sur le pli Premier Jour officiel.

Les premières jambes à se tenir sur la Lune ont été confectionnées par Héroux Machine Parts Limited de Longueuil, au Québec. Maintenant nommée Héroux-Devtek, l’entreprise a construit les jambes du train d’atterrissage, semblables à des pattes d’araignée. Elles se trouvent toujours sur la Lune.

Les timbres ont été dévoilés par Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada, lors d’une cérémonie spéciale qui s’est déroulée à Longueuil, au siège social de Héroux-Devtek.

Albert Jackson – Mois de l’histoire des Noirs

Considéré comme le premier facteur noir au Canada, Albert Jackson a dû franchir de nombreuses barrières pour connaître un succès durable. En 1882, il est devenu le premier facteur noir à Toronto, et probablement au Canada. Quand il s’est présenté au travail la première fois, ses collègues blancs ont refusé de le former et il a été affecté à un poste de niveau inférieur. La communauté noire de Toronto s’est alors mobilisée et un débat a fait rage durant des semaines jusqu’à ce que la pression politique triomphe et donne raison à Albert Jackson. Ce dernier a ensuite repris son emploi de facteur, poste qu’il a occupé pendant 36 ans, jusqu’à sa mort en 1918. Tout au long de cette période, Albert Jackson a saisi d’autres bonnes occasions et a réussi à acquérir neuf propriétés à Toronto.

Exploits de l’aviation canadienne

Notre émission de timbres Exploits de l’aviation canadienne célébrait trois Canadiens et deux aéronefs qui ont marqué l’histoire de l’aviation. Le lancement a eu lieu au Musée de l’aviation et de l’espace du Canada, à Ottawa.

  • Elsie MacGill

    Née à Vancouver, Elizabeth Muriel Gregory (Elsie) MacGill a été une pionnière du génie aéronautique. Elle a été la première femme au Canada à obtenir un diplôme en génie électrique, à faire une maîtrise en génie aéronautique et à travailler comme conceptrice professionnelle d’aéronefs. Elle a été surnommée Queen of the Hurricanes dans une bande dessinée de l’époque de la Seconde Guerre mondiale, alors qu’elle supervisait la finition et la production du Hawker Hurricane.

  • Avro Arrow

    L’emblématique Avro CF-105 Arrow était un intercepteur bimoteur supersonique. Conçu entre 1953 et 1959 afin de renforcer la défense nord-américaine, l’Arrow à ailes delta pouvait voler à une vitesse deux fois supérieure à celle du son. Il est considéré comme l’une des plus grandes réalisations technologiques de l’histoire de l’aviation canadienne.

  • William George Barker, V.C.

    Né dans une cabane en bois rond près de Dauphin, au Manitoba, le pilote de la Royal Air Force pendant la Première Guerre mondiale William George Barker, V.C., est le militaire le plus décoré de l’histoire du Canada et de l’Empire britannique. Il a notamment remporté 50 victoires aériennes. Il a aussi obtenu la Croix de Victoria pour avoir abattu quatre avions allemands durant son dernier combat en France en octobre 1918, malgré ses nombreux attaquants et ses blessures. En 1919, après la guerre, il est devenu le premier Canadien à transporter du courrier-avion international.

  • Lazair

    L’aéronef Ultraflight Lazair, mieux connu sous le nom de Lazair, était un bimoteur ultraléger à aile haute. Il a été conçu par Dale Kramer de Port Colborne, en Ontario. Avec sa configuration d’avion et son envergure de 11 mètres, semblable à un planeur, le Lazair combinait un moteur de tronçonneuse léger et efficace à des matériaux d’aéronef modernes. Bien qu’il n’ait plus été produit après 1985, il est toujours considéré comme l’un des meilleurs aéronefs légers jamais construits.

Dale Kramer et Doug Ettinger dévoilent un des timbres de l’émission Exploits de l’aviation canadienne, sur le Lazair.
Dale Kramer (à gauche), concepteur de l’aéronef Ultraflight Lazair, et Doug Ettinger, président-directeur général de Postes Canada, ont dévoilé un timbre-poste célébrant le Lazair.
  • Punch Dickins

    L’as de l’aviation durant la Première Guerre mondiale C.H. « Punch » Dickins était un pionnier de l’aviation et un pilote de brousse. Il a effectué 73 missions de combat et a été décoré de la Croix du service distingué dans l’Aviation. En 1928, il a réalisé la première livraison de courrier par avion entre Winnipeg et Edmonton au service de la Western Canada Airways. La même année, Punch Dickins a effectué le premier vol de reconnaissance au-dessus des Barren Lands des Territoires du Nord-Ouest, parcourant plus de 6 000 kilomètres. Durant la Seconde Guerre mondiale, il a dirigé des écoles qui entraînaient des pilotes de l’armée de l’air et il a supervisé l’acheminement des avions construits dans les usines en Amérique du Nord vers les fronts européens. À de Havilland Canada, il a influencé la conception du légendaire avion de brousse DHC-2 Beaver.

    Photos de la bannière supérieure : À gauche, Shawne Jackson-Troiano a dévoilé un timbre pour le Mois de l'histoire des Noirs qui rend hommage à son arrière-grand-père, Albert Jackson, considéré comme le premier facteur noir au Canada. À droite, Doug Ettinger, président-directeur général de Postes Canada et Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada, ont dévoilé un timbre célébrant le cinquantenaire de la mission historique Apollo 11 et la contribution des Canadiens qui ont rendu cette grande aventure possible