25 mai 2020

Publié dans Communiqués

Le secteur Postes Canada déclare une perte avant impôt de 66 millions de dollars au premier trimestre

Les répercussions de la COVID-19 ont commencé à se faire sentir vers la fin du trimestre

25 mai 2020

Publié dans Communiqués

OTTAWA – Postes Canada a enregistré une perte avant impôt de 66 millions de dollars au premier trimestre de 2020, la croissance continue des revenus et des volumes du secteur Colis n’ayant pas été suffisante pour compenser l’augmentation des coûts. Les baisses continues des secteurs Courrier transactionnel et Marketing direct ont également contribué à cette perte.

La perte avant impôt du secteur au premier trimestre, qui a pris fin le 28 mars, s’est creusée de 89 millions par rapport à la même période l’an dernier. Les revenus de Postes Canada se chiffrent à près de 1,7 milliard de dollars au premier trimestre, soit une augmentation de 7 millions de dollars, ou 2,1 %1, par rapport au premier trimestre de 2019.

Les frais d’exploitation de la Société se chiffrent à plus de 1,7 milliard de dollars au premier trimestre, soit une augmentation de 93 millions de dollars, ou 7,3 %, par rapport à la même période de l’année précédente. L’augmentation des coûts est principalement attribuable à la hausse des charges liées à la main-d’œuvre et des charges au titre des avantages sociaux, ainsi qu’à l’augmentation des coûts de levée, de traitement et de livraison découlant de la croissance du secteur Colis. Comparativement aux lettres, traiter et livrer des colis coûte plus cher, car il faut plus de technologie, d’espace de traitement et de temps d’interaction avec les clients. Parallèlement, le déclin du secteur du courrier s’est poursuivi au premier trimestre, alors que le nombre d’adresses recevant quotidiennement du courrier et des colis a continué d’augmenter.

À la mi-mars, la COVID-19 a commencé à avoir des répercussions sur le rendement financier de la Société. Dans un contexte où les modèles d’affaires des clients et les comportements des consommateurs évoluent vite en réaction à la situation, Postes Canada a continué à offrir un service essentiel tout en assurant la sécurité des employés. Comme les volumes du secteur Colis augmentent rapidement et que ceux des secteurs Courrier transactionnel et Marketing direct diminuent rapidement, la COVID-19 devrait avoir des répercussions plus marquées sur l’entreprise au deuxième trimestre.

Résultats du secteur Colis

Les volumes du secteur Colis ont connu une hausse de 4 millions d’articles, soit 6,1 %, au premier trimestre, tandis que les revenus ont augmenté de 53 millions de dollars, soit 10,4 %, par rapport à la même période l’an dernier. En ce qui concerne les colis du régime intérieur, la plus importante catégorie de produits, les volumes ont augmenté de 2 millions d’articles, ou 6,3 %, au premier trimestre, et les revenus ont augmenté de 39 millions de dollars, ou 10 %, par rapport à la même période en 2019. Le taux de croissance du secteur Colis au premier trimestre de 2020 était supérieur à celui de la période correspondante de 2019, mais il est demeuré inférieur au taux de croissance du premier trimestre de 2018. Le marché canadien de la livraison du cybercommerce est très concurrentiel et certains détaillants en ligne continuent de diversifier leurs partenaires d’expédition. L’augmentation des revenus enregistrée dans le secteur Colis a largement contrebalancé les baisses constatées dans les secteurs Courrier transactionnel et Marketing direct. Les répercussions de la COVID-19 sur le secteur Colis ont été minimes au premier trimestre.

Résultats du secteur Courrier transactionnel

Le secteur Courrier transactionnel est composé principalement de lettres, de factures et de relevés. Pour le premier trimestre de 2020, les volumes du secteur Courrier transactionnel ont baissé de 30 millions d’articles, ou 2,2 %, et les revenus ont diminué de 16 millions de dollars, ou 0,6 %, par rapport à la même période en 2019. Pour le service Poste-lettresMC du régime intérieur, à savoir la plus importante catégorie de produits, les volumes ont diminué de 28 millions d’articles, ou 2,2 %, au premier trimestre, et les revenus ont diminué de 22 millions de dollars, ou 1,6 %, par rapport à la même période l’an dernier. La baisse des revenus et des volumes est principalement attribuable à l’érosion continue découlant de l’adoption de solutions de rechange numériques. Cette tendance s’est accélérée vers la fin du premier trimestre, alors que de nombreuses entreprises ont commencé à faire affaire uniquement en ligne en raison de la COVID-19. Toutefois, l’érosion a été en partie compensée par une hausse tarifaire réglementée pour les articles du service Poste-lettres, pour les envois Poste aux lettres du régime international, ainsi que pour les droits postaux de services spéciaux.

Résultats du secteur Marketing direct

Les volumes du secteur Marketing direct ont connu une baisse de 126 millions d’articles, soit 10,5 %, au premier trimestre, tandis que les revenus ont diminué de 26 millions de dollars, soit 8,6 %, par rapport à la même période l’an dernier. L’érosion continue est en partie attribuable à l’adoption de solutions de rechange numériques. Le fléchissement des revenus et des volumes du secteur Marketing direct a été plus important qu’au premier trimestre de 2019 en raison de la COVID-19, car des campagnes de marketing ont été retardées ou annulées vers la fin du trimestre.

Résultats du Groupe d’entreprises

Le Groupe d’entreprises de Postes Canada a déclaré une perte avant impôt de 53 millions de dollars pour le premier trimestre de 2020, soit un recul de 92 millions par rapport au bénéfice avant impôt de 39 millions au trimestre correspondant de 2019. La perte enregistrée au premier trimestre est attribuable à la perte subie par le secteur Postes Canada. Le secteur Purolator a enregistré un bénéfice avant impôt de 10 millions de dollars au premier trimestre de 2020, soit une diminution de 2 millions de dollars par rapport à la même période l’an dernier.

Contexte

Les activités du Groupe d’entreprises de Postes Canada sont financées par les revenus générés par la vente de ses produits et services, et non par l’argent des contribuables.

Renseignements :
Relations avec les médias
613 734-8888
media@postescanada.ca