Timbres Courants

Publié le 28 déc. 2000 par CPO dans Timbres les plus récents

Facilement reconnaissable, le drapeau canadien rouge et blanc a été hissé pour la première fois sur la Colline du Parlement le 15 février 1965. George Stanley, du Collège militaire royal, en a suggéré le motif, simple et audacieux à la fois, où trône une feuille d'érable stylisée, symbole traditionnel du pays. Après une longue recherche sur l'espèce de feuille d'érable qui évoquerait le mieux la nation, l'honorable John Ross Matheson, membre du comité chargé de définir le nouveau drapeau du Canada, a opté pour celle de l'érable à sucre. Cette espèce, dotée d'une belle feuille, avait l'avantage d'être à la fois bien connue de la population et des peuples autochtones, et d'être couramment utilisée dans la fabrication de meubles, dans l'alimentation et comme source d'énergie. Aujourd'hui, la feuille d'érable constitue l'élément principal du drapeau qui représente tous les Canadiens et les Canadiennes, sans distinction de race, de langue, de croyance ou d'opinion.

Les versions précédentes du timbre courant Le drapeau ont montré l'unifolié flottant ou claquant au vent sur un arrière-plan représentatif de diverses régions du pays : une prairie, des montagnes et un littoral, une montagne et des collines boisées, un lac, une tour de bureaux et un iceberg. Cette année, la maison Gottschalk & Ash International a choisi d'accompagner l'unifolié d'un inukshuk pour créer une symétrie harmonieuse entre les éléments de la nouvelle vignette. Un inukshuk est une structure de pierres en forme du corps humain qui servait à l'origine à effrayer les caribous et à les faire tomber dans une embuscade. De nos jours, ces sculptures font office de bornes pour les voyageurs. Un inukshuk orne également l'émission de 1995 Le Nunavut, et la bordure du jeu L'Arctique, émis en 1995.

 

Un nouveau timbre courant à l'effigie de la reine Élisabeth II

 

 

Deux modifications ont été apportées au motif du timbre courant à l'effigie de la Reine : la valeur nominale et la couleur de l'arrière-plan, qui est passée du rouge au bleu. Le portrait de Sa Majesté, œuvre de Yousuf Karsh, orne cette vignette d'usage courant depuis 1987. La toute première des nombreuses figurines canadiennes consacrées à la reine Élisabeth II a été émise en 1935; la souveraine était alors une jeune princesse.

400068121 PPJO 0,77 $
11K JPEG

400068107 Feuille de 100 timbres 47,00 $
83K JPEG


 

Regard sur le renard roux, le loup gris et le cerf de Virginie

 

Trois mammifères qui peuplent de nombreuses régions du Canada forment les motifs des nouveaux timbres courants de valeur nominale moyenne (0,60 $, 0,75 $ et 1,05 $). Chaque vignette reproduit une peinture à l'huile du Torontois René Milot, qui a su rendre avec talent les caractéristiques et la beauté de chaque animal.

Le renard roux

Cet habile carnivore, qui sait s'adapter à des climats et à des habitats variés, appartient à la même famille que le chien. On le retrouve dans tout le Canada, à l'exception de certaines régions côtières de l'Ouest de la Colombie-Britannique. Chasseur très rusé, il capture ses proies après une brève poursuite. Son alimentation est variée : elle se compose principalement de petits mammifères, tels que des mulots, des écureuils, des lapins et des marmottes, et parfois aussi d'insectes, de fruits, de céréales et d'œufs d'oiseaux.

Le loup gris

Le loup gris vit en famille et chasse sur de vastes étendues sauvages. Ce mammifère carnivore est bien connu pour son puissant et lugubre hurlement, qu'il fait entendre pour rassembler le groupe, délimiter son territoire et exprimer sa détresse ou sa satisfaction. Le loup gris s'attaque à de grands mammifères, tels que le cerf, l'élan, l'orignal et le caribou, tandis que le loup arctique se nourrit de phoques, de lièvres arctiques et de lemmings.

Le cerf de Virginie

Gracieux et craintif, le cerf de Virginie est le plus commun et le plus répandu des grands mammifères d'Amérique du Nord; le Canada en abrite environ 2,5 millions. La population canadienne des cerfs de Virginie est composée de trois sous-espèces : le cerf de Virginie du Nord, qui se rencontre depuis l'île du Cap-Breton jusqu'à la frontière du Manitoba et de l'Ontario; le cerf de Virginie des prairies du Nord, qui habite dans les vastes plaines des Prairies, et le cerf de Virginie du Nord-Ouest, qui vit dans les régions du Sud-Est de la Colombie-Britannique.

 

Des timbres et des souhaits le renouvelés

Depuis leur mise en circulation, les timbres-souhaits connaissent un grand succès. Cette année, des changements ont été apportés aux timbres-cadres et aux vignettes afin d'offrir un plus grand choix de combinaisons.

Les timbres-cadres de la première émission de timbres-souhaits étaient tous dorés et ornés de feuilles d'érable. Cette année, ce thème décoratif fait encore partie du carnet, mais celui-ci comprend également quatre nouveaux thèmes. En effet, il est maintenant possible de choisir un cadre acajou ou argent, ou un cadre orné d'un motif romantique ou de couleurs de Noël. Autrefois, le mot << Canada >> était disposé à l'horizontale; maintenant, il paraît aussi verticalement. Grâce à ce changement, l'expéditeur peut apposer le timbre-souhait en position horizontale ou verticale sur l'enveloppe, puis l'agrémenter d'une vignette d'un format ou de l'autre. Ces timbres-cadres portent le nouveau tarif du régime intérieur (47 cents).

En outre, une nouvelle vignette autocollante a remplacé l'une des cinq originales. Les expéditeurs peuvent choisir entre cinq illustrations : << Merci >>, une feuille d'érable, un stylo, un cœur et, la nouvelle, des feuilles de houx. Combinées avec les cinq nouveaux timbres-cadres, ces vignettes offrent à l'expéditeur une multitude de façons de personnaliser son courrier.

Depuis l'an dernier, vous pouvez créer votre propre timbre grâce aux timbres-photosMC. Il vous suffit de remplir le bon de commande qui est imprimé sur la face intérieure de la couverture du carnet de timbres-souhaits, puis de l'envoyer, accompagné de la photo (de format vertical ou horizontal) de votre choix, à l'adresse indiquée. Vous recevrez 25 vignettes autocollantes et autant de timbres-cadres et d'étiquettes d'adresse de retour.

411149130 PPJO 2,65 $
24K JPEG

411149110 / 111149 Carnet de 5 timbres, et 5 vignettes (5 motifs) 2,35 $
(Illustration non disponible)


 

Un nouveau paysage pour La feuille d'érable

  

C'est depuis 1965 que la feuille d'érable constitue l'élément central du drapeau canadien. Un nouveau timbre courant de 47 cents en montre une image stylisée qui évoque les différents coloris de la feuille au fil des saisons : une feuille verte recouvre partiellement une feuille jaune qui, à son tour, en masque en partie une autre, rouge. Si l'érable n'est devenu officiellement l'arbre emblématique du pays qu'en 1996, sa feuille est, au pays et ailleurs, le symbole le mieux connu du Canada depuis très longtemps. Les Canadiens et les Canadiennes en voyage à l'étranger la portent fièrement sous forme d'épinglettes et d'insignes. La plus récente vignette La feuille d'érable est autocollante et offerte en rouleau de 100.


401311135 PPJO 0,77 $
11K JPEG

401311199 Rouleau de 100 timbres 47,00 $
(Illustration non disponible)

Données techniques

  • Valeur: 1 x 47¢
  • Conception: Katalin Kovats, Doreen Colonello
  • Gomme: Autocollante
  • Dentelure: Dentelure simulée
  • Impression: Ashton-Potter Canada Limited
  • Marquage: Procédé général, sur les 4 cìtés
  • No de produit: 411146130
  • Présentation: PPJO
  • Prix: 0,77$
Magasiner
Magasiner
Magasiner

Catégories

Archive