Le YMCA

Publié le 08 nov. 2001 par CPO dans Timbres les plus récents
UNE CAMARADERIE UNIVERSELLE

LES DÉBUTS
Les Unions chrétiennes de jeunes gens, mieux connues sous l'acronyme YMCA (Young Men's Christian Association), ont été créées à Londres, en Angleterre, en 1844. À l'origine, le YMCA était un établissement où de jeunes garçons se réunissaient pour prier, étudier la Bible et établir des liens de camaraderie. Il est très vite devenu un lieu de développement spirituel et un modèle pour d'autres organismes semblables dans le monde. Après avoir ouvert de nombreuses associations locales dans toute la Grande-Bretagne, au début des années 1850, le YMCA a inauguré, à Montréal, son premier établissement en Amérique du Nord, en novembre 1851, puis un deuxième, à Boston, un mois plus tard.

UNE EXPANSION MONDIALE
En 1855, constitué de plus de 350 associations locales installées dans sept pays, le YMCA a tenu sa première conférence mondiale à Paris. La rencontre, dont le principal but était de promouvoir activement le mouvement des Unions chrétiennes de jeunes gens, a donné lieu à la publication des lignes directrices définissant les objectifs moraux de l'alliance mondiale des associations locales. Ces lignes directrices allaient être connues sous le nom de « Base de Paris ». Au début des années 1900, le YMCA a poursuivi sa mission en s'installant progressivement aux quatre coins du monde. Ainsi, en 1926, il comptait 10 000 associations locales. Il avait aussi commencé à accueillir aussi bien les femmes que les hommes de tous âges, sans distinction de race et de religion. En tant qu'organisme de bienfaisance sans but lucratif, le YMCA vient en aide aux personnes dans le besoin, propose des installations de conditionnement physique, offre des services de conseils en emploi et de formation professionnelle, tient des garderies et fournit un logement pendant un temps déterminé. L'organisme contribue également à l'amélioration des conditions de vie des habitants des pays en développement.

LA PERSPECTIVE CANADIENNE
Depuis la formation de son propre conseil national, en 1912, YMCA Canada s'est considérablement agrandi, comptant maintenant 64 associations locales dans plus de 250 collectivités du pays. Il a mis sur pied des centaines de garderies et des camps de jour, quatre centres de plein air, un centre de perfectionnement du leadership, deux centres interculturels et d'enseignement des langues, et 28 camps de vacances. En 1970, YMCA Canada a remplacé la « Base de Paris » par la « Base de York »; cette dernière a été révisée en 1995 afin de la doter d'une perspective mondiale. L'association offre un vaste éventail de programmes d'aide et de formation dont profitent 1,5 million de Canadiens et de Canadiennes.

LE MOTIF DU TIMBRE
Conçu par Hélène L'Heureux, de la maison Gottschalk+Ash International de Montréal, le motif de la vignette évoque la raison d'être et les objectifs de l'organisme. La conceptrice a fait une bannière de la lettre y, symbole mondialement connu de l'Association, pour saluer les 150 années de travail de l'organisme. Mme L'Heureux a déjà travaillé, avec Sheri Hancock, à la réalisation de deux timbres de Postes Canada, La Soirée du hockey et Hockey Night in Canada, qui font partie de La collection du millénaire. Gottschalk+Ash International, qui possède des bureaux à Montréal, à Toronto et à Zurich, jouit d'une réputation internationale grâce à ses réalisations en matière de promotion de marques, de signalisation, d'emballage d'articles et de production d'ouvrages imprimés.

Données techniques

  • Valeur: 1 x 47 ¢
  • Conception: Hélène L'Heureux
    Gottschalk + Ash International (Montréal)
  • Format: 30 mm x 36 mm (vertical)
  • Gomme: A.P.V.
  • Papier: Tullis Russell Coatings
  • Dentelure: 13+
  • Impression: Canadian Bank Note
  • Procédé d'impression: Lithographie (6 couleurs)
  • Marquage: Procédé général, sur les 4 cìtés
  • Tirage: 4 000 000 de timbres
Magasiner
Magasiner

Catégories

Archive