Timbres courants sans valeur nominale : Drapeau

Publié le 16 nov. 2006 par CPO dans Timbres les plus récents
Lorsque nous apercevons notre drapeau flotter librement au vent, nos cœurs se remplissent immanquablement de fierté. L'unifolié se déploiera une fois de plus dans toute sa splendeur sur les timbres courants que Postes Canada émettra sous peu, lesquels s'inscrivent dans la populaire série nous proposant une visite virtuelle de notre pays. Dans ce jeu de timbres, le drapeau surplombe des endroits pittoresques d'ici : Churchill, au Manitoba ; Chemainus, en Colombie-Britannique; le parc national Sirmilik, au Nunavut ; le parc national Tuktut Nogait, dans les Territoires du Nord-Ouest ; le lac Bras d'Or, en Nouvelle-Écosse.

« Tout au long de cette série, nous tentons d'illustrer le plus de régions différentes possible », indique Liz Wong, gestionnaire, Conception et production de timbres, à Postes Canada. « Les régions en vedette sur les vignettes de cette année représentent non seulement cinq coins aux caractéristiques très distinctes, mais également la merveilleuse diversité de notre pays. »

Située à proximité du cercle polaire arctique, la ville de Churchill attire des touristes qui s'y rendent pour admirer les ours polaires de près ; la petite ville de Chemainus est reconnue pour son littoral et ses arbres mûrs ; le phare du lac Bras d'Or est situé dans une région qui revêt une importance culturelle aux yeux des Mi'kmaq ; le parc national Sirmilik offre des montagnes, champs de glace et un fjord, tandis que celui de Tuktut Nogait se distingue par ses étendues de toundra, ses rivières et canyons abritant caribous, loups et oiseaux de proie.

Portant la signature de la conceptrice Doreen Colonello de la maison torontoise Gottschalk+Ash International, chacun des timbres est à l'image de la région. Qu'il s'agisse d'un glacier recouvert partiellement de neige côtoyant des montagnes aux contours déchiquetés et une étendue d'eau bleue glacée du parc national Sirmilik, ou encore du phare du lac Bras d'Or ressemblant à une image de carte postale, les timbres illustrent la nature du Canada à son meilleur.

« Faire ressortir la personnalité et le caractère uniques de chaque endroit représente toujours un défi », mentionne la conceptrice, « et ce défi est double en raison de la taille réduite des timbres-poste ». « Ce qui fascine en particulier cette année c'est que, dans la majorité des timbres, la nature apparaît sous sa forme la plus sauvage et vierge », ajoute-t-elle.

Cette année, les timbres courants au tarif du régime intérieur consacrés au drapeau ne comportent aucune valeur nominale, mais arborent un nouveau symbole, soit la lettre « P » découpée dans une feuille d'érable. Ce symbole indique que le timbre est permanentMC et qu'il pourra servir pendant une période indéterminée partout au Canada. On pourra également l'ajouter à d'autres timbres dont le port ne suffit pas à l'envoi de lettres surdimensionnées, de colis ou de courrier à destination du monde entier. Les vignettes sont offertes en carnet de 10 et de 30 timbres autocollants.

Données techniques

  • Valeur: Sans valeur nominale
  • Conception: Gottschalk+Ash International
  • Format: 20 mm x 24 mm (vertical)
  • Gomme: Sensible à la pression
  • Papier: Tullis Russell Coatings
  • Dentelure: Découpage par effleurement
  • Photographie: (Left column) Larry Fisher, Masterfile; Johnny Johnson, Getty Images; I.K. MacNeil, G. Klassen, Parks Canada (2); David Nunuk, British Columbia Photos; (Cover) J. David Andrews, Masterfile
  • Impression: Compagnie canadienne des billets de banque
  • Procédé d'impression: Lithographie en 5 couleurs
  • Marquage: Procédé général, sur les 4 cìtés
  • Tirage: Impression continue
Magasiner
Magasiner
Magasiner

Catégories

Archive