Noël : Scène de la Nativité

Publié le 02 nov. 2009 par CPO dans Timbres les plus récents

Mais l’ange leur dit : « Soyez sans crainte, car voici que je vous annonce une grande joie, qui sera celle de tout le peuple : aujourd’hui vous est né un Sauveur, qui est le Christ Seigneur, dans la ville de David. »
Luc 2, 10-11

Selon la petite histoire, saint François d’Assise créa la première crèche de Noël; celle-ci aurait vu le jour en 1223, dans une église de Greccio, en Italie. Son idée a permis de donner vie au récit de la Nativité et de célébrer d’une nouvelle façon le miracle de la naissance de Jésus. Même si bien des siècles se sont écoulés depuis, des artistes du monde entier continuent encore aujourd’hui à contribuer à la tradition bien vivante des crèches de Noël.

L’an dernier, Postes Canada a souligné la Nativité en émettant un timbre commémoratif qui reproduit une sculpture de l’enfant Jésus. Réalisée par Antonio Caruso, un sculpteur italo-canadien de renom, l’œuvre se compose de statues de bois miniatures et représente le Christ dans la mangeoire. Incroyablement détaillées, les figurines ont été gravées dans du tilleul et mesurent de deux à cinq pouces de hauteur. Elles font actuellement partie d’une exposition itinérante qui s’arrêtera dans plusieurs villes nord-américaines, dont Winnipeg (Manitoba), en octobre, Philadelphie (Pennsylvanie), aux États-Unis, en novembre, et Oshawa (Ontario), en décembre.

Cette année, d’étonnantes sculptures de la Nativité du même artiste orneront trois timbres (régime international, régime intérieur et envois à destination des États-Unis); elles mettront respectivement en vedette un berger, la Vierge et l’enfant Jésus, ainsi qu’un roi mage. « Placées côte à côte, les figurines forment un tout et nous racontent une histoire », explique le concepteur torontois Joe Gault. « Les trois timbres diffèrent de manière considérable, constituant une œuvre d’art unique lorsqu’ils sont apposés individuellement sur une enveloppe. » La vignette de l’an dernier sur la Nativité enrichit par ailleurs le bloc-feuillet et le pli Premier Jour, rendant l’émission plus attrayante pour les collectionneurs, car les quatre timbres sont réunis en un jeu.

C’est Michael Rafelson, de la maison torontoise Exit 136 Ltd., qui a photographié les sculptures et Joe Gault qui, par la suite, a découpé les photos et les a recolorées numériquement. En s’inspirant du texte sacré décrivant la scène, ce dernier a conçu un arrière-plan flou et désertique en tissu ondulé pour créer l’illusion de l’espace, avant de rassembler tous les éléments qui en font une composition.

Cette année, les collectionneurs remarqueront la nouvelle perspective adoptée dans le traitement de l’image. Dans l’émission de 2008, un plan rapproché de l’enfant Jésus nous donnait l’impression d’observer la scène de haut. Cette fois-ci, la perspective est plus lointaine et plus vaste, ce qui permet une représentation générale de l’histoire de Noël. « Cette optique met davantage en valeur les sculptures, et l’angle choisi est celui auquel nous sommes habitués de voir la crèche », explique Joe Gault.

Pour tout complément d’information sur Antonio Caruso, consultez le site http://www.antoniocaruso.com/. Vous y trouverez également des renseignements sur The Gallery, située à Maple, en Ontario, qui présente une exposition permanente des œuvres de l’artiste.

À propos du sculpteur
Né en Italie le 28 mars 1951, Antonio Caruso a étudié aux académies des beaux-arts Brera, de Milan, et Carrara, de Bergame. Ses techniques d’expression privilégiées sont les fresques classique et graphique ainsi que la sculpture sur bois. Artiste présent au Canada depuis 1982, Caruso exploite des thèmes canadiens dans son œuvre et considère que le pays représente un terreau fertile qui lui permet de se réaliser sur le plan artistique. On retrouve ses œuvres dans les collections privées, musées, églises et cathédrales en Amérique du Nord et en Europe.

Scène de la Nativité sur timbres
Postes Canada a commencé à représenter sur timbres la Nativité en 1965. Cette première émission s’intitulait Cadeaux des Rois mages. Depuis, les nativités ont été traitées sous différentes formes artistiques : illustrations d’enfants (1970 et 1975), vitraux (1976 et 1997), illustrations à la gouache (1977), premiers tableaux de la Renaissance (1978), icônes (1988), art autochtone (2002), et autres. Les timbres-poste ont constitué d’excellentes occasions de rappeler la naissance de l’enfant Jésus tout en mettant en valeur l’art canadien. Voici quelques exemples.

Données techniques

  • No de produit: 113745
  • Présentation: carnet de12 timbres
  • Prix: 6,48$
  • Valeur: 1 x timbre PERMANENTMC du régime
  • Conception: Joseph Gault
  • Format: 75 mm x 32.25 mm (vertical)
  • Gomme: sensible à la pression
  • Papier: Tullis Russell
  • Dentelure: dentelure simulée
  • Photographie: Michael Rafelson Sculpteur: Antonio Caruso
  • Impression: Lowe-Martin
  • Procédé d'impression: Lithographie en 8 couleurs
  • Marquage: Procédé général, sur les 4 côtés
  • Tirage: 12 000 000
Magasiner
  • No de produit: 113746
  • Présentation: carnet de 6 timbres
  • Prix: 5,88$
  • Valeur: 1 x 98 ¢
  • Format: 75 mm x 32.25 mm (vertical)
  • Gomme: sensible à la pression
  • Dentelure: dentelure simulée
  • Procédé d'impression: Lithographie en 7 couleurs
  • Tirage: 5 400 000
Magasiner
  • No de produit: 113747
  • Présentation: carnet de 6 timbres
  • Prix: 9,90$
  • Valeur: 1 x 1,65 $
  • Format: 75 mm x 32.25 mm (vertical)
  • Gomme: sensible à la pression
  • Dentelure: dentelure simulée
  • Procédé d'impression: Lithographie en 7 couleurs
  • Tirage: 5 400 000
Magasiner
  • No de produit: 403745145
  • Présentation: bloc-feuillet de 4 tim
  • Prix: 3,71$
  • Valeur: 150 mm x 100 mm
  • Gomme: A.P.V.
  • Dentelure: 13+
  • Procédé d'impression: Lithographie en 9 couleurs
  • Tirage: 240 000
Magasiner
Magasiner
Magasiner

Catégories

Archive