Faune marine : Loutre de mer et Marsouin commun

Publié le 13 mai 2010 par CPO dans Timbres les plus récents

Sociables et enjouées, mystérieuses et insaisissables, les créatures diverses et fascinantes qui peuplent les voies navigables canadiennes ne manquent jamais d’inspirer le respect et de stimuler notre imaginaire. En mai, en collaboration avec la Suède, un autre pays dont les eaux côtières regorgent de vie marine, Postes Canada produira une émission conjointe mettant en vedette la taquine loutre de mer (Enhydra lutris) et le timide marsouin commun (Phocœna phocœna).

Bien que ses longues vibrisses caractéristiques lui aient valu le surnom de « vieil homme de la mer », la loutre de mer (Enhydra lutris), connue pour ses acrobaties aquatiques et son comportement fantaisiste, ressemble davantage à un jeune en plein jeu. Spécimen le plus lourd de la famille des belettes ou Mustélidés (Mustelidae), la loutre de mer pèse entre 20 et 45 kilogrammes et atteint généralement 1,2 mètre de long. À l’exception des coussinets de ses pattes et du bout de son museau, elle est entièrement couverte d’une fourrure riche et épaisse – la plus dense en fait du règne animal. Privée de la couche de graisse isolante que possèdent presque tous les autres mammifères marins, la loutre a besoin de ce pelage pour survivre dans les eaux souvent glaciales des océans du globe.

Dépassant rarement 1,5 mètre ou 59 kilogrammes, le timide marsouin commun (Phocœna phocœna) figure parmi les plus petites baleines. Les taches d’un blanc verdâtre qui ornent ses flancs s’estompent pour faire place à un ventre quasi blanc qui l’aide à se camoufler en milieu marin. On retrouve le marsouin commun au-dessus des plateformes continentales canadiennes. Il se répartit en deux populations, soit celle du Pacifique et celle de l’Atlantique Nord-Ouest. Ce cétacé a également l’habitude de passer du temps dans les baies et les ports durant l’été.

Cette émission conjointe a été réalisée par le designer de timbres indépendant suédois Martin Mörck qui produit des maquettes pour les administrations postales du monde entier depuis 1978. « J’ai eu l’idée de joindre les deux créatures sans montrer leur milieu naturel », souligne le designer en parlant du concept. « J’ai tenté de les reproduire au même niveau, quelque part devant et derrière l’eau, sous l’eau et à sa surface, ce qui représente l’environnement qu’elles partagent. » S’inspirant de photographies des animaux, les images sont l’œuvre du maître-graveur suédois Lars Sjööblom.

Pour donner un aspect authentique, la loutre et le marsouin sont au milieu de vagues et de bulles. « Je souhaitais créer un arrière-plan qui différait des gravures naturalistes tri-dimensionnelles les présentant. Je trouvais également amusant ce clin d’oeil aux années soixante-dix », explique Martin Mörck. Les deux vignettes se complètent lorsqu’on les place côte-à-côte. « L’idée repose sur le mouvement des vagues qui se poursuit d’un timbre à l’autre. »

Pour Danielle Trottier, gestionnaire, Conception et production de timbres à Postes Canada, travailler à des émissions conjointes est l’occasion d’insuffler un vent de nouveauté au programme des timbres-poste. « C’est toujours agréable de collaborer avec d’autres administrations postales et de bénéficier de leur technologie », explique-t-elle en soulignant que la Suède est un meneur mondial en matière de gravure de timbres. « Pour cette émission, nous avons introduit une dentelure elliptique et la Suède a recréé sur le bloc-feuillet notre dºentelure marquée d’une feuille d’érable, au moyen de techniques inédites. Il s’agissait également du premier feuillet de timbres à humecter en carnet que nous produisions depuis 2004. »

Comme la loutre de mer et le marsouin commun peuvent tous deux être observés le long de la côte du Pacifique, l’oblitération Premier Jour portera la mention « VICTORIA BC ».

« Travailler avec l’administration postale suédoise était un véritable plaisir. C’est un leader mondial dans le domaine de la gravure de timbres, qui a su répondre à nos besoins uniques en fait de papier et de marquage. Nous avons également utilisé une dentelure elliptique pour empêcher la contrefaçon et la Suède a reproduit notre dentelure marquée de notre feuille d’érable emblématique à l’aide de techniques inédites. »

Danielle Trottier, gestionnaire, Conception et production de timbres à Postes Canada.

Pour en savoir plus

La version imprimable en format PDF n’est offerte que dans la langue originale de la publication (anglais)

Données techniques

  • No de produit: 413763111
  • Présentation: carnet de 8 timbres
  • Date d'émission: Le 13 mai 2010
  • Prix: 4,56$
  • Valeur: 2 x 57 ¢
  • Conception: Martin Mörck
  • Format: 32 mm x 26 mm (horizontal)
  • Gomme: A.P.V.
  • Papier: Tullis Russell
  • Dentelure: 13+
  • Procédé d'impression: Sweden Post
  • Marquage: General, 4 sides
  • Tirage: 2,200,000
Magasiner
  • No de produit: 403763145
  • Présentation: bloc-feuillet de 2 timbres
  • Date d'émission: Le 13 mai 2010
  • Prix: 1,14$
  • Valeur: 2 x 57 ¢
  • Conception: Martin Mörck
  • Format: 120 mm x 82,5 mm (horizontal)
  • Gomme: A.P.V.
  • Papier: Tullis Russell
  • Dentelure: 13+
  • Impression: Sweden Post
  • Procédé d'impression: Lithographie en 3 couleurs et
  • Marquage: Procédé général, sur les 4 côtés
  • Tirage: 225 000
Magasiner
  • No de produit: 413763131
  • OFDC: Pli Premier Jour officiel
  • Date d'émission: Le 13 mai 2010
  • Prix: 2,14$
  • Oblitération des PPJO: Victoria (Colombie-Britannique)
  • Impression: Lowe-Martin
  • Tirage: 19 000
Magasiner
  • No de produit: 341807
  • OFDC: Pli Premier Jour officiel
  • Date d'émission: Le 13 mai 2010
  • Prix: 5,99$
  • Oblitération des PPJO: Victoria (Colombie-Britannique)
  • Impression: Lowe-Martin
  • Tirage: 16 000
Magasiner

Catégories

Archive