Curiosités touristiques

Publié le 07 juill. 2011 par CPO dans Timbres les plus récents

Rien ne rappelle davantage l’été que le sentiment de liberté que l’on ressent en entamant un périple routier – ou encore, que le retour de la série de timbres de Postes Canada sur les curiosités touristiques. Pour cette troisième étape de notre voyage, nous avons jeté notre dévolu sur les provinces de l’est du pays – et imaginé un lien fort appétissant entre les attractions touristiques qu’on trouve en bordure des routes de la côte Est.

« Une forêt de panonceaux, un calmar et un bleuet géants de même qu’une énorme mascotte aux bras de rondins ne sont que quelques-unes des curiosités touristiques sur lesquelles j’ai travaillé avec un sentiment de fierté amusée afin de faire connaître l’histoire du Canada et de partager le sens de l’humour de son peuple, déclare le designer des timbres de la série, Fraser Ross, de la maison Semaphor Design d’Halifax. Je vais toujours me souvenir de cet extraordinaire périple routier. »

« Outre la création de figurines vivantes et colorées, la démarche a permis à plusieurs habitants des villes, villages et hameaux abritant ces curiosités de participer à l’exercice. Ils ont organisé des activités communautaires – notamment des cérémonies de dévoilement de timbres qui leur ont permis de se regrouper – et ont rendu hommage à ces attractions qui dotent leur ville natale d’un caractère unique. Les médias ont parlé de ces endroits ce qui, par le fait même, leur a permis d’attirer plus de touristes et de recevoir l’attention qu’ils méritaient, explique Danielle Trottier, gestionnaire, Conception de timbres. Les habitants de ces petites localités disséminées dans l’ensemble du Canada sont incroyablement fiers de leur coin de pays et du caractère excentrique que leur confère leur attraction. Partager cette série avec eux a été tout simplement merveilleux. »

Le plus gros homard du monde
La ville de Shediac, au Nouveau-Brunswick, est connue pour ses homards – pilier de l’économie locale pendant de nombreuses années. Afin de rendre hommage à ce délicieux crustacé et permettre à la ville de jouir de l’attention bien méritée des touristes, le club Rotary de Shediac a érigé le « plus gros homard du monde », sculpture qui attire à l’heure actuelle environ 500 000 visiteurs chaque année. Conçu par Winston Bronnum, sculpteur animalier de renom aujourd’hui décédé, ce homard est fait de béton armé et d’acier. Il a fallu trois ans pour le construire et il a été terminé en 1990. Mesurant 10,7 mètres de longueur sur 5 mètres de hauteur, le crustacé pèse 50 tonnes métriques et repose sur un socle de 32 tonnes.

Le bleuet sauvage
La ville d’Oxford, en Nouvelle-Écosse, se targue d’être la capitale nationale du bleuet. C’est pourquoi elle a accueilli Oxley, le bleuet géant, qui, depuis 1999, a établi ses quartiers dans une station-service située à l’entrée de la ville, lorsque la société Irving Oil l’a « déménagé » de Peticodiac, au Nouveau-Brunswick. Mesurant 2,4 mètres de hauteurs sur 3,3 mètres de large, ce mastodonte de petit fruit, construit en béton armé, pèse huit tonnes.

La pomme de terre géante
Si vous dites « pomme de terre », les gens ne manqueront pas d’ajouter le qualificatif de « géante », en particulier s’ils sont originaires de la collectivité d’O’Leary, dans l’ouest de l’Île-du-Prince-Édouard. En effet, c’est là qu’on trouve une énorme sculpture de pomme de terre montant la garde à l’entrée du Musée de la pomme de terre de l’Île-du-Prince-Édouard; elle est entourée de champs où l’on cultive ce merveilleux tubercule. Avec ses 4,3 mètres de hauteur et ses 2,1 mètres de diamètre, cette spectaculaire pomme de terre en fibre de verre s’est attiré les faveurs de nombreux touristes en quête de clichés inusités qui découvrent d’ailleurs à cet endroit des réponses à une foule de questions anecdotiques.

Le calmar géant
Vous adorez le calmar? Alors, ne manquez pas de passer par Glover’s Harbour (T.-N.-L.), où, en 1878, des pêcheurs ont vu s’échouer un calmar géant de 16,7 mètres reconnu par le Livre Guiness des records comme la plus grosse créature de son espèce du monde. Achevée en 2001, la sculpture grandeur nature a été conçue par Don Foulds, en collaboration avec Edward O’Neill, Niel McLellan et Jason Hussey. Située sur la grand-rue de Glover’s Harbour, cette réplique en ciment et en métal est placée près du lieu de capture original du calmar.

Rétrospective de nos voyages : Série sur les curiosités touristiques du Canada
En juin 2009, nous amorcions cette émission pancanadienne en mettant le cap vers l’Ouest, qui abrite les Rocheuses. Notre premier arrêt prévu était à Prince George, en Colombie-Britannique, où nous avons pu admirer Monsieur P. G. Du haut de ses huit mètres, cette mascotte aux bras de rondins loge à cette adresse depuis 1960.

L’arrêt suivant « annonçait » de grandes choses à venir. À Watson Lake, au Yukon, une étonnante forêt de panneaux est nichée dans une impressionnante aire de nature sauvage. Il semblerait qu’en 1942, un soldat américain travaillant à la construction de la route de l’Alaska souffrait du mal du pays. Pour soulager sa solitude, il érigea un panneau indiquant la direction et la distance le séparant de sa ville natale. D’autres ne tardèrent pas à l’imiter et, aujourd’hui, la ville de Watson Lake héberge la forêt des panneaux indicateurs qui compte plus de 64 000 panonceaux.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers l’est pour admirer l’inukshuk de Hay River, dans les Territoires du Nord-Ouest. Érigée en 1978 comme symbole des Jeux d’hiver de l’Arctique, cette attraction perpétue une tradition inuite consistant à empiler des pierres géantes qui guident les voyageurs à la découverte de ce vaste territoire qu’est le Canada. Suivant le conseil, nous sommes descendus vers le sud, le long de l’autoroute Yellowhead, jusqu’à Vegreville, en Alberta, où nous avons pu admirer le plus gros œuf de Pâques du monde, l’énorme et très coloré pysanka qui symbolise la vigueur de la culture traditionnelle dans cette ville.

À l’été 2010, nous avons poursuivi notre périple vers l’est du pays, le long de l’autoroute transcanadienne, en faisant un premier arrêt à Davidson, en Saskatchewan, où une cafetière et sa tasse accueillent les visiteurs. Hommage à l’hospitalité légendaire de la ville, cette cafetière géante de 7,3 mètres de haut peut remplir près de 150 000 tasses de café.

Nous nous sommes ensuite arrêtés à Gladstone, au Manitoba, pour admirer la mascotte de la ville, le Happy Rock, qui accueille les visiteurs avec bonne humeur. De fait, Happy Rock était encore plus heureux cette année-là, car, à l’occasion de l’émission du timbre à son effigie, les citoyens lui on refait une beauté en le revêtant d’une couche de peinture fraîche.

Nous sommes ensuite arrivés à Wawa, en Ontario, qui tire son nom du mot ojibwé signifiant « bernache sauvage ». C’est là qu’on trouve une gigantesque bernache de fer prête à prendre son envol, nous informant que la ville constitue une escale pour les outardes migrant vers le sud où elles passeront l’hiver. Nous avons poursuivi notre route vers l’est et la région de la Côte-Nord du Québec où nous avons croisé un imposant macareux moine dans la localité de Longue-Pointe-de-Mingan. Nous nous sommes ensuite reposés un peu avant de pousser plus loin vers l’est pour atteindre les provinces de l’Atlantique.

Données techniques

  • No de produit: 413797111
  • Présentation: carnet de 8 timbres
  • Date d'émission: Le 7 juillet 2011
  • Prix: 4,72$
  • Oblitération des PPJO: Shediac (Nouveau-Brunswick)
  • Valeur: timbre PERMANENTMC du régime intérieur
  • Conception: Fraser Ross
  • Format: 35,25 mm x 41,50 mm (vertical)
  • Gomme: sensible à la pression
  • Illustration: Bonnie Ross
  • Papier: Tullis Russell
  • Dentelure: découpage par effleurement
  • Photographie: Dale Wilson, All Canada Photos Inc.
  • Impression: Lowe-Martin
  • Procédé d'impression: Lithographie en 8 couleurs; vernissage par endroits
  • Marquage: Procédé général, sur les 4 côtés
  • Tirage: 3 440 000
Magasiner
  • No de produit: 403797145
  • Présentation: bloc-feuillet de 4 timbres
  • Date d'émission: Le 7 juillet 2011
  • Prix: 2,36$
  • Oblitération des PPJO: Shediac (Nouveau-Brunswick)
  • Valeur: timbre PERMANENTMC du régime intérieur
  • Conception: Fraser Ross
  • Format: 98 mm x 109 mm (vertical)
  • Gomme: A.P.V.
  • Illustration: Bonnie Ross
  • Papier: Tullis Russell
  • Dentelure: 13+
  • Photographie: Dale Wilson, All Canada Photos Inc.
  • Impression: Lowe-Martin
  • Procédé d'impression: Lithographie en 8 couleurs; vernissage par endroits
  • Marquage: Procédé général, sur les 4 côtés
  • Tirage: 185 000
Magasiner

Catégories

Archive