Le STTP exerce d’autres moyens de pression en stoppant les activités à Hamilton, North Bay, en Outaouais et en Mauricie et les incidences sur le service se poursuivent

Publié le 01 nov. 2018 par Postes Canada dans Mises à jour

Alors que les négociations sont en cours, le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) a commencé à débrayer à Hamilton et à North Bay, en Ontario, et dans les régions de la Mauricie et de l’Outaouais, au Québec. Depuis le 22 octobre, les grèves tournantes du STTP ont interrompu les opérations de Postes Canada dans plus de 50 collectivités partout au Canada.

Le STTP mène aussi des grèves sur l’Île de Vancouver, dans la région d’Ottawa, et au Québec : Campbell River, Courtenay, Nanaimo, et Port Alberni, en Colombie-Britannique; Ottawa et Arnprior-Renfrew en Ontario; Sorel, St-Jean-sur-Richelieu, Salaberry-de-Valleyfield, Vaudreuil-Dorion et Sainte-Thérèse-de-Blainville, au Québec. Entre-temps, les grèves sont terminées à l’Île-du-Prince-Édouard et à Saint-Jérôme et Joliette (Québec).

Incidences sur le service alors que les remorques s’accumulent en raison des grèves

Postes Canada met tout en œuvre pour réduire au minimum les incidences sur le service aux Canadiens, mais l’intensification des grèves par le syndicat a causé l’interruption des activités dans nos trois plus importants établissements de traitement du courrier, soit Toronto, Vancouver et Montréal, pendant jusqu’à 48 heures. Ensemble, ces trois établissements traitent un million de colis et de paquets chaque jour pour les collectivités de partout au pays et sont essentiels aux activités de notre réseau national intégré.

Des remorques remplies de colis, de paquets et de courrier en attente d’être déchargées pour que les articles soient traités s’accumulent à Toronto, Vancouver et Montréal. Plusieurs autres arrivent chaque jour. Une fois traités, ces articles doivent être livrés sans surcharger de travail nos employés de livraison. Par conséquent, les clients pourraient voir des retards de plusieurs jours.

Il n’y aura pas de service de livraison ni de ramassage de courrier ou de colis dans les zones touchées pendant que le syndicat poursuit la grève. Nous remercions nos clients pour leur patience et nous nous excusons des inconvénients occasionnés.

Négociations 

Le médiateur spécial nommé par le gouvernement fédéral a rejoint les parties sur les lieux de négociation le mercredi 24 octobre et leur apporte son aide pour qu’elles arrivent à une entente négociée. Postes Canada maintient son engagement envers le processus de négociation. 

La Société a présenté au STTP des offres significatives qui comprennent des augmentations de salaire, la sécurité d’emploi et des avantages sociaux améliorés, et n’a demandé en retour aucune concession.

Notre relation avec le syndicat est importante. Nous avons trouvé un terrain d’entente sur certains enjeux. Nous nous sommes également engagés à collaborer afin de régler les problèmes de charge de travail entraînés par l’augmentation des volumes de colis, d’ajouter des services financiers supplémentaires et d’aller au-delà de la question de l’équité salariale pour les employés ruraux et suburbains en leur donnant la sécurité d’emploi et en adoptant le même uniforme pour tous les employés chargés de la livraison. 

Nous vous tiendrons au courant de tout développement important sur cette page. Si vous ne l’avez pas déjà fait, veuillez vous inscrire pour recevoir des mises à jour régulières par courriel. Nous afficherons également des renseignements au sujet des interruptions de service liées à des grèves tournantes sur Twitter via le compte @postescanada.

Merci de votre patience.

Contactez nous

2701 PROM RIVERSIDE
BUREAU N0880
OTTAWA ON K1A 0B1
613 734-8888

media@postescanada.ca

Veuillez noter que ce numéro est réservé aux demandes des médias.

Pour le service à la clientèle ou d'autres demandes, s'il vous plaît cliquez ici.

 

 

Demandez des mises à jour par courriel

S’inscrire